pornstar-394885-264-432Présentation de l’éditeur :


Ex-gloire de l'Âge d'or du cinéma porno français, Alan ne survit plus que de petits boulots : tournages à la chaîne pour un producteur véreux, " boute-en-train " dans un club libertin ou encore animateur dans un sex-shop... Parfois, il sort de son relatif anonymat pour signer quelques autographes, accorder des interviews à des journalistes ou " baiser " de jeunes débutantes qui voient encore en lui un dinosaure prestigieux. Disloqué entre son sexe envisagé comme un outil de travail et des émois naissants pour une jeune starlette du X abîmée trop tôt, l'odyssée d'Alan révèle un panorama très documenté de l'histoire du X en France et s'affirme comme un so long terriblement touchant d'une époque désormais révolue... Mais au-delà de l'émotion, Pornstar est un roman qui régalera les amateurs de la mécanique des corps et des fluides, car du sexe, oui, il y en a...



~~~~~
Biographie de l'auteur

Consultant informatique, Anthony Sitruk s'intéresse très tôt au cinéma porno qu'il découvre d'abord en regardant de vieilles VHS, puis avec les diffusions de Canal+. Cet intérêt le pousse à fonder en 2009 le site X-intime.com qu'il dirige avec son meilleur ami : l'occasion pour lui de rencontrer les réalisateurs, producteurs, acteurs et actrices qui font vivre tant bien que mal ce cinéma méprisé, vieillissant, mais terreau de ce premier roman formidable en tous points.

 

~~~~~
Mon avis :

En prenant ce livre vous vous demandiez un peu son genre?
Sa couverture vous en donne un bref aperçu avec sa jeune femme nue, échevelée un verre à la main et cette caméra en premier plan.
La première page tournée vous commencez la lecture et là... Paf! La claque, vous êtes dedans. Au vu de la suite de ma chronique vous allez comprendre le mauvais jeu de mots que je viens de faire. La première phrase suffit à vous réveiller et vous confirmer le style autrement que romantique du livre.
Citation:" Mine de rien, ça doit bien faire quarante cinq minutes que je l'encule".
Ainsi donc vous êtes dans le livre comme le héros est dans la demoiselle.
Le style vous vous en rendez compte est sans fioritures, succinct et clair. Appelons un chat un chat.
Quelques pages plus tard on ressent la lassitude d'Alan, la soixantaine, ex acteur de porno sur le déclin ou peut être qui sait sur le retour?
Il boucle les fins de mois avec des petits boulots qui restent dans sa branche, petits colloques dans des sex-shops, petits scénarios hard de temps en temps avec comme il le dit lui même des "nuits complètes à limer comme un fou" et parfois des soirées "animateur" en club échangiste dont le patron est un fan de la première heure.
Quelques fois il croise des fans dans la rue ou dans le métro et souvent la même question revient : "qu'est ce que ça fait de s'être fait Brigitte Lahaie??" et ça le lasse. Comme si toute sa carrière se résumait à ces quelques minutes de baise.
Derrière la crudité de ses propos, il y a une certaine philosophie qui ressort. Alan est désabusé et parfois refait le monde autour d'un verre.
On le sent un peu dépité de la tournure qu'a pris sa vie, il se demande ce qu'il fait là à attendre quelque chose qu'il ne sait même pas être en attente.
Et puis un jour, une vision bouleverse l'ordre des choses. Elle est d'abord là, assise dans le fond de ce bar où il est régulièrement. Puis cette autre fois au bas de son immeuble un soir où il ramène du "travail" à la maison. Qui est-elle? Son visage lui dit quelque chose mais bon il en a baisé tellement aussi que c'est rare qu'il se souvienne d'elles. Pourtant celle-ci l'a marqué et il va chercher à découvrir pourquoi.
Son entrée dans sa vie va les faire changer lui et ses objectifs. Et une opportunité qu'il avait rejetée va revenir dans son quotidien.
Pour les amateurs de ce genre de filmographie, le récit est truffé de noms d'acteurs, d'actrices ou de réalisateurs. Mais aussi de titres de films ayant fait recette ou non. On a ainsi un aperçu et l'envergure et ce style de cinéma et de leurs portées. Je ne savais pas avant de lire ce livre qu'il existait autant de personnes concernées ni que cela pouvait aller de la baise simple si on peut appeler ça ainsi au glauque et parfois sordide. Il semble bien que tous les goûts sont dans la nature de l'homme et que le cinéma X les développe tous.
Instructif mais pas forcément essentiel vous dirais je pour ma vie quotidienne ou mon développement personnel je l'avoue
Le livre est particulièrement documenté si bien que je me suis demandée si l'auteur ne faisait pas partie du milieu. Et j'ai alors relu la dédicace de début ainsi que le quatrième de couverture. J'apprends ainsi que l'auteur a créé un site X en 2009 et que cela a été pour lui l'occasion d'enquêter directement sur le terrain auprès des professionnels. De même la dédicace nous fait part qu'il s'agit d'une histoire vraie, du témoignage de l'intéressé, avec bien entendu des noms changés.
Du coup on ne lit plus pareil. Ce n'est plus un simple roman mais une fenêtre ouverte sur un monde peu connu du commun des mortels, un cinéma vieillissant un peu désuet maintenant à cause de l'avènement d'Internet et de ses productions "maison" mises en ligne par tout un chacun. On ressent la nostalgie d'Alan aussi devant ce qu'est devenu son gagne pain. Les années fastes, l'âge d'or du porno semble révolu. C'est devenu glauque et crade, rien à voir avec le porno qu'il a pratiqué plus jeune, le porno qui en a fait une star. Ce nouveau porno sale qui a causé la mort de nombres de jeunes actrices car l'amnésie collective n'existe pas avec internet. Tout ressort un jour ou l'autre.
Au final je reste mitigée sur ce moment de lecture. Attention je n'ai pas été choquée, les scènes de sexe sont plutôt bien écrites avec un vocabulaire de circonstance mais pas si présentes que l'on aurait pu le croire.
Mitigée car au final même si je l'ai lu sans dégoût ou sans gène il ne fera pas partie de mes lectures fétiches.
Est ce le sujet ou le style? Je me pose la question.
J'apprécie l'idée de l'auteur de vouloir montrer autrement et en même temps tel qu'il est ce monde vieillissant du porno.
Mais sans savoir à quoi m'attendre ce n'était pas l'idée que je m'étais faite du livre.
Peut être avais je peur de quelque chose de plus hard, de plus cru et vulgaire. Ce n'est pas le cas. Sur ce point la surprise fut bonne. La déception vient peut être du fait que je n'ai pas été aussi intéressée par le sujet que le quatrième de couverture me le laissait présager.
J'ai tout de même passé un bon moment de lecture.