Les passions d'Aely

01 juillet 2020

Andre,Fanny - Bane Seed 5 - Pour qui sonne le crépuscule

 

145 - Bane Seed 5 Pour qui sonne le crepusculePartenariats, forums et Lectures communes

#Partenariat
#AuBoudoirEcarlate

Broché : 248 pages
Editeur : Mxm Bookmark (13 juillet 2020)
Collection : Bane Seed (5)
Langue : Français
ISBN-13 : 979-1038111639
ASIN : B088H7KS45
Prix : Broché : 15.00€ - Ebook :5.99€

~~~~~~~~~~
Présentation de l'éditeur

Entre Bane, la Banshee attachiante et Dorian, l’Incube insolent, c’est une histoire d’amour... épique !

Dorian, un mot qui résume plutôt bien le sujet des montagnes émotionnelles par lesquelles passe cette pauvre Bane. Alors qu'elle se résout finalement à reconnaître qu'il n'est pas qu'un emmerdeur fini, il se pourrait bien que l'Incube passe l'arme à gauche suite à une attaque. Mais le plus fou, c'est que Dorian et elle... forment un couple. Voilà, elle l'a dit. Foutue pour foutue, autant être franche. Et si elle a enfin accepté sa relation, ce n'est pas le crépuscule qui va maintenant les mettre en péril, hors de question !

Bien sûr, comme si elle n'avait pas assez à gérer, elle doit aussi enquêter sur des méfaits commis à travers toute la Bretagne. Mais avec son acolyte préféré hors service, cela risque de lui donner encore plus de fil à retordre que d'habitude.

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

Fanny André est née en 1984. Elle vit actuellement dans les Alpes, où elle a grandi. Elle doit sa première parution, alors qu’elle était encore enfant, à un père enthousiaste qui a aussitôt lancé l’impression de plusieurs exemplaires du chef-d’œuvre, aujourd’hui introuvable. 2015 est l’année de ses premières publications chez des éditeurs, et depuis l’écriture ne cesse de prendre une place de plus en plus grande dans son quotidien. Elle invite toujours dans ses écrits les images, tableaux et musiques qui la font rêver, et qui, elle l’espère, en feront rêver d’autres.

~~~~~~~~~~
Mon avis:

Quelle fin traumatisante que nous avait laissé Fanny André au tome 4 !!
Alors forcément c’est déjà toute fébrile que je débute ce tome 5 mais c’est sans compter les sentiments de Bane qui deviennent au travers des mots de l’auteure contagieux.

Impatience, impuissance aussi et quelque chose de plus violent comme vengeance sont les sentiments primordiaux qui en ressortent.

Notre Damian est dans un sale état mais il réussit tout de même à titiller Bane et à la faire sortir de ses gonds malgré cela.Sa faiblesse ne le rend que plus désirable et plus attentionné aux sentiments de sa coéquipière.Il la sait au bord de la rupture et il met de côté sa douleur pour qu’elle tienne bon. Tout est rarement en demi-teinte entre ces deux-là mais toujours à demi-mots pour ce qui est de leurs ressentis. Mais ici Dorian semble en avoir assez et mettre carte sur table. Il a une façon quand même bien à lui de le dire mais c’est à la fois énervant et troublant.

Si je devais résumer ce tome en un mot je dirais : frustration.

C’est la toute première fois que je crève d’envie de me jeter sur la dernière page pour savoir.

Car outre les soucis de Dorian qui occupent tout l’esprit de Bane, le conseil lui colle une mission. C’est pas comme si elle avait le choix ou le temps de courser un tueur de chat noir hein! La tension monte au fil des pages. On cherche des solutions. Et le lecteur est à deux doigts de calancher quand il pense qu’on y est et que paf Bane doit repartir courser le méchant. Allons-nous savoir avant la fin de ce tome ou l’auteure sadique que nous connaissons va-t-elle nous faire attendre le tout dernier ??

Si j’avais eu sous la main certains des protagonistes (ou l’auteure) de cet opus je pense que j’aurais échangé mon âme contre les pouvoirs de Bane pour les secouer plus qu’un peu. Bon pour certains, elle ne m’a pas attendue et un sourire sadique et appréciateur a dû apparaître pendant ma lecture.
Cette auteure fait ressortir le meilleur de nous en fait ;)

Tout ça pour nous laisser sur une f(a)i(m)n terrible et impatiente.
Ce tome 6 va être attendu comme des soldes dans une librairie. Heureusement avec beaucoup plus de chance que ça n’arrive.
Mais en même temps bon sang que ce sera dur de les laisser tous après cela.

Cette série est géniale et je la relirai en entier je pense avant le tome 6 pour savourer chaque événement à sa juste valeur encore une fois.

À bientôt Dorian . À bientôt Bane, à bientôt Cherry. Vous laisser me donnera l’impression de perdre des amis après une relation longue durée. Ce sera dur mais comme le dit Bane « mieux vaut des remords, que des regrets ! »

 

Posté par lespassionsdaely à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Andre,Fanny - Bane Seed 4 - Mort sur la lande

 

Bane Seed 4Partenariats, forums et Lectures communes


Broché :
222 pages
Editeur : Mxm Bookmark (28 octobre 2019)
Collection : Bane Seed (4)
Langue : Français
ISBN-10 : 2375748174
ISBN-13 : 978-2375748176
Dimensions du colis: 21,4 x 13,8 x 1,8 cm
Prix : 14.00€ - Ebook : 5.99€

~~~~~~~~~~
Présentation de l'éditeur

Bane a réintégré ses fonctions de Pourfendeuse avec les excuses de sa hiérarchie. Elle pourrait s'en contenter et être heureuse... mais elle a décidé, contre toute logique, de continuer ses enquêtes avec Dorian. Pourquoi ? Sûrement parce qu'elle s'est fracturé le crâne, il n'y a pas d'autres explications possibles au fait qu'une Banshee fréquente un Incube. NON, aucune. Pas besoin de chercher, on a dit ! Mais quand Paddington et le Conseil leur confient, à Dorian et elle, une nouvelle affaire de meurtres sanglants qui frappent les peuples faes à travers toute la Bretagne, il va falloir se montrer efficaces, pas vraiment le point fort du duo - seul terme officiel autorisé.

~~~~~~~~~~
Biographie de l’auteur

Fanny André est née en 1984. Elle vit actuellement dans les Alpes, où elle a grandi. Elle doit sa première parution, alors qu’elle était encore enfant, à un père enthousiaste qui a aussitôt lancé l’impression de plusieurs exemplaires du chef-d’œuvre, aujourd’hui introuvable. 2015 est l’année de ses premières publications chez des éditeurs, et depuis l’écriture ne cesse de prendre une place de plus en plus grande dans son quotidien. Elle invite toujours dans ses écrits les images, tableaux et musiques qui la font rêver, et qui, elle l’espère, en feront rêver d’autres.

~~~~~~~~~~
Mon avis :

Quel tome 4 !! A l’époque, je l’ai lu, que dis-je dévoré si vite qu’il n’a pas eu le temps de se voir chroniquer, le choc de son final m’avait laissée tellement sur le flan que je n’ai pas pu me résoudre à écrire un avis qui se résumait, il est vrai, à maudire l’auteure pour son audace, son sadisme et sa plume beaucoup trop addictive.

Bane dans cet opus avait retrouvé sa place de pourfendeuse mais préférait (on se demande pourquoi) continuer à enquêter en duo avec cet Incube si sexy, pardon si énervant de Dorian.
Enervant ce n’est pas peu dire, il semble, en pleine enquête, disparaître sans laisser de traces et laisser Bane jouer en solo. Et vous savez comme moi que la patience n’est pas son fort, ni la discrétion. Alors la voici en enquête oui mais aussi sur la trace de cet Incube volatile qui lui fait des cachoteries.
Ah ! que j’aime leurs échanges piquants et vifs, leurs pas en avant, trois pas en arrière (enfin surtout pour Bane) et qu’ils me font tourner en bourrique ces deux-là à n’en faire qu’à leur tête.
Mais dans cet opus nous voyons aussi arriver une petite nouvelle qui me plaît bien par son caractère, sa présence et ses réparties. On y retrouve aussi l’équipée initiale avec Morgane, Lorid (ahhh encore un fantasme sur pattes celui-là) et Korena (que j’apprécie de plus en plus).
Du coup ça dépote, ça enquête et ça nous laisse avec le cœur à moitié traumatisant sur les derniers paragraphes mais aussi une possiblement haine absolue pour certaines personnes...
Vivement le tome 5 et vite !!! où je fais un malheur 😉

Posté par lespassionsdaely à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Lund,Cameron - La toute premiere fois

 

148 - La toute premiere foisPartenariats, forums et Lectures communes

#MichelLafon
#partenariat

Broché : 406 pages
Editeur : Michel Lafon (4 juin 2020)
Langue : Français
ISBN-10 : 2749941466
ISBN-13 : 978-2749941462
Dimensions du produit : 14,2 x 3,2 x 22,1 cm
ASIN : B085VJ9NB1
Prix : Broché : 16.95€  - Ebook : 11.99€

http://www.michel-lafon.fr/livre/2433-LA_TOUTE_PREMIERE_FOIS.html

~~~~~~~~~~
Biographie de l’auteur

CAMERON LUND, chanteuse californienne, signe ici son premier roman, une comédie drôle et sucrée pour les fans de Meg Cabot.

~~~~~~~~~~
Présentation de l'éditeur

" Attends d'être prête ", disent toujours les gens. Mais comment sait-on qu'on est prête ? Si coucher signifie risquer d'avoir le cœur brisé, d'être tournée en ridicule ou de souffrir, je ne suis pas certaine de l'être un jour.
Keely vient d'avoir 18 ans et elle est la seule de ses amies à ne jamais " l'avoir fait ". Quand elle rencontre Dean, elle en a envie mais a terriblement peur de paraître inexpérimentée. Un plan presque parfait prend alors forme dans sa tête : demander à son meilleur ami, Andrew, d'être sa toute première fois et de lui apprendre les règles du jeu. Mais c'est bien connu : en amour, il n'y a pas de règles qui tiennent... 

~~~~~~~~~~
Mon avis:

L’éditeur nous annonce ici un récit frais et sucré à la Meg Cabot. Ne connaissant que sa série « Irrésistible » plus chick-lit pour moi que YA je dois dire cependant que j’y ai retrouvé ce petit côté léger et addictif qui vous prend dans ses filets sans que l’on ne sache vraiment au départ pourquoi ni comment.

En suivant Keely, Andrew, Hannah, Danielle, Ava et tous les autres j’ai eu un sentiment de retour arrière et de nostalgie. C’est vous dire que mes jeunes années sont loin mais au fil des pages j’ai bien cru être redevenue cette ado avec ses doutes et questionnements face aux regards des autres et de soi-même. Alors que de frissons, de stress et de tension dans ma lecture mais aussi de belles résurgences du premier émoi, de ces prémices amoureuses avant la première fois et ou simplement le premier baiser.

Nous faisons donc ici une plongée dans l’adolescence de Keely principalement mais aussi de ses camarades. Car à cet âge, le besoin d’appartenance à un groupe, de reconnaissance sociale est fort. Keely et Andrew sont amis depuis avant leur naissance. Leurs parents les ont presque élevés ensemble presque comme une grande famille. Cela leur donne des liens forts, de ceux qui nous font accepter la bizarrerie de l’autre au même titre que la nôtre.

Cette année ils sont en terminale. La dernière année de lycée. C’est à la fois troublant de se dire que c’est la fin d’une période et exaltant car à la rentrée prochaine chacun partira vers un horizon nouveau pour la fac. Mais c’est aussi une certaine pression morale sur chacun d’entre eux de continuer à être dans le moule, à faire ce qu’il faut pour ne pas être différents. Keely supporte cette pression plus fort que les autres du fait de ce qu’elle finit par considérer comme une tare : sa virginité, surtout que celle-ci est devenue « connue comme le loup blanc ».

J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure. Elle a su donner à chaque personnage son moment de gloire mais aussi son pire cauchemar. Chacun va ainsi nous montrer à un moment donné son vrai visage. Et on se rend alors compte de ce que ces années-là ont comme impact sur notre adolescence et sur notre façon de la vivre. Le regard des autres sur soi amène l’adolescent à réfléchir en fonction non plus de ses propres choix mais de ce qui semble le mieux face aux autres. C’est ainsi que nous aurons la vision des filles, de ce qu’elles croient que pensent les garçons sur le sexe, sur la virginité, sur ce qu’elles considèrent comme normal ou comme has-been. Cameron Lund nous apporte ce regard au travers des yeux de Keely qui ne sait pas quoi faire de sa virginité au point de proposer à son meilleur ami de l’aider à s’en débarrasser pour être ainsi « expérimentée » face à son crush du moment, le beau Dean.

C’est l’idée de base du roman si l’on suit le synopsis mais elle ne va apparaître qu’au milieu du récit. Et c’est tant mieux car nous aurons alors une vraie image d’ensemble de ce petit groupe d’ados. Mais aussi déjà des visions plus pointues de certains.

J’ai ainsi beaucoup d’affection pour Danielle, pour sa force de caractère face aux aléas de cette année de terminale. Je l’ai aussi détesté pour cette carapace qui la rendait parfois aveugle et machiavélique.Ainsi on trouve tout un panel de nos ados : la garce, le queutard, la fragile, le grande gueule, la naïve, le beau gosse cool, la délurée ... ils sont vos copains de lycée, vos amis, vos ennemis peut être aussi. Mais sans eux les années lycée n’auraient pas eu ce goût-là. Et Cameron Lund a trouvé la recette qui m’en a ramené les odeurs au nez, le goût à la bouche. Parfois sucrées, parfois amères aussi mais qui font ensuite des ados que nous étions les jeunes adultes que nous deviendront.

Tout ça pour dire qu’en fait je ne sais pas trop si c’est par nostalgie, ou non mais je me suis vraiment sentie prise dans ma lecture et Valou avec qui je partageais cette LC n’a pas fait mieux que de le dévorer aussi vite que moi.

En bref, on a vécu les rancœurs, les émois, les jalousies et les découvertes le cœur battant comme si nous étions à nouveau à cet âge. Sans gros effort nous nous sommes projetées dans le roman, nous l’avons lu page après page le cœur battant et parfois les yeux au ciel. La plume de l’auteure a su toucher les lectrices que nous sommes et je crois que j’ai fait un voyage dans le temps avec ce roman. Et qu’en même temps je me suis pris un gros coup de vieux ... et de stress de voir arriver l’adolescence de mes filles. Une LC expresse qui nous a éclatée toutes les deux et fait vibrer à l’unisson de ces personnages attachants et touchants.

L'avis de Valou :

 

Autres avis sur la blogo :

Critiques de La toute première fois - Cameron Lund (3) - Babelio

3 critiques sur ce livre. Bien installée à l'ombre du noyer, j'ai dévoré ce roman en une journée. Quand les éditions Michel Lafon ont proposé ce partenariat, je me suis dit que cela pourrait plaire à mes élèves. Ce n'est pa

https://www.babelio.com

 

 

 

Posté par lespassionsdaely à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,