icarus-a-l-ecole-des-dieux,tome-1---l-etoffe-d-un-neos-597685-264-432Présentation de l'éditeur:

Icarus, âgé de 12 ans et vivant à Corinthe à l'époque de la Grèce antique, est admis à OLYMPIA, la prestigieuse école des Dieux. Son aventure commence, transporté par la charrette d'un étrange cocher. Il va alors découvrir un monde aussi insolite que merveilleux. Sur sa route parsemée de dangers, il pourra compter sur le soutien du vaillant Ulysse, ainsi que sur le bel Achille et le brave Héraclès. Il rencontrera enfin le Grand Zeus, avant de commencer son entraînement de héros sous le contrôle rigoureux d'Arès, le dieu de la guerre. Une épreuve décisive l'attendra bientôt et scellera sa destinée. Sera-t-il à la hauteur ? Seule l'issue du défi imposé par les Dieux nous le dira...

« On se retrouve vite happé par Icarus et ses aventures au royaume des Dieux... Une qualité littéraire et d'imagination indéniables » - Le Gotha

À partir de 13 ans

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l'auteur


Sydney Lewis a suivi depuis sa plus tendre jeunesse un parcours classique et a fait de hautes études universitaires. Mais un jour, sa vocation d'écrivain s'est rappelée à lui et l'a poussé à se lancer dans un choix de vie artistique.

Aimant la nature et les choses simples, il a souhaité partager sa connaissance des plantes guérisseuses et ses valeurs écolo.

Sa période historique préférée reste l'antiquité, d'où la naissance de sa saga fantasy Icarus à l'école des dieux qui se déroule notamment dans la Grèce antique, pour le plus grand plaisir des fans de mythologie et des lecteurs de l'imaginaire.

Mais Sydney Lewis ne s'est pas arrêté en si bon chemin et a décidé de se poser un autre défi : écrire une seconde saga sentimentalo-érotique intitulée Le secret de Roxy ! Ainsi, les fans de romance verront leurs attentes comblées, avec l'humour en prime.

Son défi ? Faire en sorte que ses deux sagas soient agréables à lire, drôles, vivantes et aussi émouvantes. Réussira-t-il son pari ? Ce sera à ses lecteurs d'en décider.

Son site internet : http://sydneylewis.byethost32.com/
Sa page Facebook : https://www.facebook.com/sydneylewiswriter
Critiques littéraires : http://sydneylewis.byethost32.com/critiques-litteraires/



~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec le forum Have a break, have a book.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Icarus à 12 ans, il est orphelin de père et vit avec sa mère et son petit frère. Leur vie n'est pas rose tous les jours car ils ne roulent pas sur l'or alors il aide comme il peut les différents artisans de Corinthe où il vit. 
Tout va changer pour lui à partir du jour ou ils reçoivent une invitation pour intégrer l'école des Dieux et avoir l'opportunité de devenir un héros comme son défunt père. 
Lorsqu´arrive le jour du départ, Icarus ne se sent pas très fier. Il est l'homme de la maison et va s'en aller. Que va devenir sa mère? Il se donne donc le but de réussir à devenir un héros et ainsi revenir aider sa famille à vivre plus confortablement. 
C'est un vieil homme dans un chariot miteux tout branlant qui vient le chercher. Le trajet se passes ans encombre jusqu'au moment où arrivés au pied d'une montagne, il se passe une chose incroyable. L'attelage de bœufs au complet prend les airs et s'élance vers les nuages. 
Après une fin de voyage chaotique au travers des éthers, Icarus et le vieil homme se séparent devant la porte du domaine des dieux, la porte d'Olympia. 
Aidé d'un corbeau à la fois autoritaire et sournois mais malgré tout compréhensif Icarus traverse des couloirs remplis d'animaux plus ou moins dangereux, plus ou moins étranges. 
Il arrive enfin à l'entrée de ce qu'il pense être l'école et où certains autres enfants attendent déjà en file d'attente. 
Il y fait la rencontre d'un autre garçon de 13 ans, un homme comme il le dit lui même, Ulysse d'Ithaque, petite île ionienne du nord du Peloponese. 
Ensemble, à  dos de pieuvre à air comprimé ils vont de diriger vers la véritable entrée de l'école. Mais pour eux le trajet n'est pas de tout repos. Et après de nouvelles mésaventures, ils atterrissent près de l'école remplis d'enthousiasme et plein de boue. 
C'est rapidement qu'Ulysse voit son ardeur se rafraîchir avec son agression par une bande d'élèves plus âgés. Il ne doit son sauvetage ni extremis qu'à la sandale d'Icarus et le chardonneret d'une jeune femme Pénélope.
C'est donc ainsi que débute les aventures d'Icarus à l'école des dieux. 


Il y a de bonnes choses dans ce roman, des passages émouvants: le départ d'Icarus, la lettre d'un père à son fils un peu d'aventure mais je trouve les personnages surjoués pourrait on dire si c'était un feuilleton.
Ils ont tous des caractères un peu trop ... Trop. 
Icarus est un jeune garçon malin et serviable parfois candide mais cependant ce qui finit toujours par ressortir et nous fait ne pas nous accrocher à lui est sa propension à la colère, la rancune. 
Ulysse d'Ithaque est imbu de lui même et on a du mal connaissant la mythologie à se dire que cet adolescent prétentieux et fat pourra devenir cet Ulysse si héroïque et altruiste que l'on connaît. 
Héracles quant à lui a l'air un peu naïf et bien niais parfois. La encore l'image de ses futurs exploits tant intellectuels que physiques nous éloigne de ce jeune aux antipodes du héros. 
Ce ne sont que quelques exemples qui m'ont empêchée de me sentir investie par cette lecture. 
Je trouve aussi l'intrigue un peu longue à s'installer. 
De plus certains personnages ne font qu'un bref passage et ensuite plus rien alors que l'on souhaiterait en savoir plus. 
Elle a cependant de bonnes choses et je serais injuste de ne faire que dénigrer. 
Les connaissances en herboristerie parsemée au grès de l'histoire sont très instructives. Les descriptions des lieux sont suffisamment bien écrites pour que l'imagination s'enflamme et les animaux merveilleux et bizarres d'Olympia sont attractifs et amusants à imaginer. 
Le style de l'auteur est facile à lire et convient bien à un jeune lectorat. 
Je pense aussi que l'ignorance de la plupart pour les vrais héros grecs ne pourra que leur permettre de s'impliquer dans ce récit. Ils y verront de l'aventure, des émotions et les ados y reconnaîtront probablement leurs vies personnelles dans les petites brimades scolaires, les fâcheries d'un jour ou grandes amitiés éternelles. 
En conséquence ça reste un bon moment à passer même si personnellement je ne me suis pas sentie transportée. 
Et les connaissances disséminées en interne ne sont que des points positifs pour permettre à nos jeunes de s'instruire sans en avoir l'air sur la mythologie, l'herboristerie etc...