082 - Les epouvantailsPrésentation de l'éditeur

Sur la route des vacances et de l'océan, les problèmes mécaniques s'accumulent pour la famille Lescure. Obligés de quitter l'autoroute, les voici échoués dans un hameau secoué par une affaire de vol de matériel agricole et par la disparition inexpliquée d'un couple de Parisiens. C'est là, au plus profond de la campagne, pendant un été caniculaire, qu'ils vont croiser le chemin d'un capitaine de gendarmerie au bout du rouleau, d'une femme à la beauté troublante, et de bien dangereux autochtones.

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

Philippe Morin est né à Nice.
Il est l'auteur de Paris Zombies, paru chez Rivière Blanche en 2013. Les Épouvantails est son second roman.

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec les éditions Rivière Blanche et le forum Au cœur de l’Imaginarium.

Au_coeur_imaginariumRiviere Blanche

 

 

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Je retrouve les éditions Rivière Blanche pour un titre de la collection anticipation/fiction bien proche du thriller.  J'avais adoré plusieurs de leurs titres auparavant et j'étais curieuse de découvrir la plume de Philippe Morin

Nous nous retrouvons ici avec plusieurs histoires en parallèle et il faudra attendre le dernier moment pour obtenir une vraie réponse sur le choix de ce titre « Les épouvantails ». 

Un village perdu du Cantal et un fait divers qui n'est pas dans les habitudes de la gendarmerie du coin. Un couple de parisiens en vacances dans le coin a disparu sans laisser de traces. 

Le même village voit aussi des vols à répétition se dérouler sur du matériel agricole. Pas facile de cacher une moissonneuse ou un tracteur et pourtant aucune piste ne se profile à l'horizon pour l'une ou l'autre affaire. 

Dernier point pour que le triangle se referme, la famille Lescure est en route pour l'Atlantique mais des défiances mécaniques les poussent à sortir de l'autoroute...pour arriver dans notre petit village si tranquille en apparence. 

Trois histoires. Trois affaires. Mais combien de points communs ou de de coïncidences ? 

J’avoue avoir été rapidement emportée par la plume de l’auteur. Il sait créer une ambiance. Ici on ressent la chaleur caniculaire du coin, les sentiments de chacun mais surtout on a beau ne pas connaitre on s'y croirait. 

Si vous êtes déjà passé par les routes nationales en période de vacances vous reconnaîtrez l'image de ce petit village mort en apparence sous un soleil de plomb, ce village où tout semble anachronique et qui donne envie de passer sans s'arrêter. 

Pas de chance pour les Lescure, leur problème mécanique les pousse à s'y installer quelques heures, puis à se perdre dans les méandres des routes de campagne pour retrouver l'autoroute. Hélas leurs ennuis ne sont pas terminés et ce périple familial sur la route des vacances va devenir un cauchemar sans nom pour cette petite famille pas si lisse que ça. 

L'auteur a su nous plonger dans une ambiance lourde qui n'est pas seulement due aux sentiments exacerbés par cette chaleur accablante. Les descriptions de certains événements semblent amplifiées par des détails simples mais percutants. J'ai eu la sensation de voir certaines scènes s'imprimer sur ma rétine à les lire. Parfois des hauts le cœur même ont menacé ma lecture. Certains passages n'ont pas besoin de fioritures pour exprimer la rage, la colère, la peur ou la brutalité et Philippe Morin a su en jouer pour nous plonger plus avant dans le récit. 

C'est noir!
On cherche des raisons là où il ne semble pas y en avoir. On nous en présente d'autres telles que la jalousie qui exacerbée par la haine, le temps et cette canicule vont amener certains protagonistes a des actions terribles. 

C'est parfois glauque et violent, noir et sanglant. 

Un très bon récit auquel je ne reprocherais qu’une chose. Sa fin !!!
Ce final ouvert et qui semble nous laisser en plan sur une scène presque irréelle. Qu’en est-il des autres protagonistes ? Que deviennent-ils ?
La violence de ce final nous jette un froid et nous laisse comme abasourdi, pourtant après quelques moments pour vraiment appréhender l’événement explosif de cette fin, le lecteur se pose encore beaucoup de questions. Est-ce un fait exprès de l’auteur ? ou simplement un manque qui nous trouble profondément ? Mystère mais ça ne fera pas oublier la plume vivante et horrifique de ce récit qui vaut la découverte.

Un récit horrifique et caniculaire.