Leonora Kean

Présentation de l'éditeur

Vivre, quand on a seize ans, au sein d'un clan de sorcières sociopathes n'est pas facile tous les jours, moi, je vous le dis.
Entre les cours de sortilèges, de potions et de magie élémentaire des Vikaris, je suis au bout du rouleau.
Alors, si en plus, on commence à ramasser les cadavres dans tous les coins, je sens que je ne vais pas tarder à provoquer un massacre.
Parce qu'on peut dire ce qu'on veut : la patience, chez nous, n'est décidément pas un trait de famille...

~~~~~~~~~~
Biographie de l’auteur

Originaire de Lille, Cassandra O’Donnell vit en Normandie. Réalisatrice de documentaires et de reportages, Cassandra O'donnell est une auteure française spécialisée dans les littératures de l'imaginaire. La série best seller "Rebecca Kean" (récompensée par le prix Merlin) est destinée aux adultes mais elle écrit aussi pour les enfants et est l'auteure de la trilogie publiée aux éditions Flammarion jeunesse "Malenfer", ainsi que Le monde secret de Sombreterre, deux séries de fantasy. Elle a également publié le premier tome d'une saga Young Adult "La légende des quatre" chez Flammarion Jeunesse.

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

#Partenariat
#AudibleStudios

Leonora Kean
Leonora Kean - cassandra O'Donnell lu par Sabrina Marchese
Livres audio Audible
Durée : 8 heures et 9 minutes
Type de programme : Livre audio
Version : Version intégrale
Editeur : Audible Studios
Date de publication : 22 avril 2019
Langue : Français, Français
ASIN: B07QW38C3Y
Prix : Audio : 19.95€

 

~~~~~~~~~~
Mon avis:

Je suis une fan inconditionnelle de la série Rebecca Kean. Je l’ai lu à sa sortie en format papier. Relue en ebook plus tard pour l’emmener partout. Écoutée même en version audio. J’adore tout: l’humour, le caustique, le sang, les cris et les émotions exacerbées que l’on y croise.

Léo est la digne fille de sa mère. On s’en doutait déjà au travers des quelques actions engagées dans les aventures de maman.

Mais retrouver celle-ci dans les siennes propres a été un pur délice.
Léo est partie pour quelques mois étudier chez son arrière-grand-mère, la gardienne des Vikaris.
Connaissant les teignes dont il s’agit, on n’est pas trop surpris par l’ambiance des premiers chapitres. La narratrice a fort bien compris elle aussi la teneur de leurs sentiments respectifs et ça crépite de pouvoir et de rancœur dans le village.

Même si Rebecca nous avait donné quelques indices sur son enfance, là nous sommes baignées dedans et ça fait un choc. Même Leonora a du mal parfois à canaliser sa colère face à autant de cruauté, de manque de compassion et de chaleur humaine. Ces sorcières n’ont pas usurpé leur réputation.
Pourtant il s’avère qu’un terrible ennemi va les attaquer. Et sans laisser d’indices il va faire un trou dans leurs rangs.

L’ambiance chez grand maman n’étant pas au beau fixe les pas de Léo vont la mener à quelques encablures de là, dans un fief encore inconnu mais dont le grand chef lui ne l’est pas.
 
Sa recherche de l’assassin des sorcières va prendre une toute autre tournure au fil des chapitres. Nécromancie, magie noire, sacrifice, meurtres ou âmes disparues vont ainsi faire partie du décor.
Et c’est ainsi que nous allons découvrir l’ampleur du pouvoir de Leonora, la chasseuse d’âme, servante d’Hella.

 Sabrina Marchese, la narratrice est différente de celle des aventures de Rebecca Kean et cela m’a fait bizarre au début. Six tomes avec la même voix on finit par la considérer comme appartenant au monde du roman. Mais Sabrina ne met pas longtemps à nous faire oublier ce petit chamboulement. Elle nous pose les scènes d’action avec dynamisme et vigueur. Les échanges piquants entre Leo et Ariel, Léo et sa grand-mère, Arielle et mère-grand etc... sont d’autant de dialogues incisifs et pittoresques qu’elle nous assène avec talent. Je me suis pris des fous rire seule avec mon casque sur les oreilles. J’ai souri beaucoup également. Je me suis vue aussi ronchonner ou m’énerver que les choses se passent ainsi. Mais je confirme que je n’ai fait des pauses qu’obligée par la vraie vie. Si des besoins physiologiques comme la nourriture ou le sommeil n’avait été si précieux je pense que j’aurais pu les oublier.
Merci Cassandra. On retrouve ici ta plume géniale et ton talent du scénario à tiroir. Je suis fan!
J’ai hâte de retrouver Rebecca. Et de voir comment lier les deux séries mais je vais adorer ça je le sens.