219 - Contes des 7 chants 2Présentation de l'éditeur:

Broché : 364 pages
Poids de l'article : 500 g
ISBN-10 : 2956860763
ISBN-13 : 978-2956860761
Dim. du produit : 13.97 x 2.31 x 21.59 cm
Éditeur : AFNIL (21 juillet 2020)
ASIN : B08DD9C6S4
Prix : Broché :16.00€ - Ebook : 4.99€

 Après l’attaque de l’Ombre et l’invasion, puis le siège, des Hordes de Mörk Örn, tout espoir semble perdu en Edheldôr. La promesse du Seigneur Elgard de rassembler une armée de coalition au sein des peuples de l’ouest permet à peine de songer à un éventuel salut. Mais dans combien de temps ? Et combien de temps avant que Gahavia tout entière devienne la proie du Seigneur Noir, replongeant l’Ambar Neldëa dans le chaos et les ténèbres ? À moins qu’une étrange mélodie… Trois champions… Sept gardiens… Un mage et un oracle…

 

~~~~~~~~~~
Biographie de l’auteur

 

Née en 1974 en Franche-Comté (l'autre pays des Hobbits), Cécile a grandi sans vraiment quitter l'enfance, bercée par des heures de lectures hétéroclites. Le désir d'écrire, d'abord de la poésie (sous le pseudonyme Amapoesia), puis des fictions lui est venu très tôt, comme un exutoire. Aujourd'hui, mariée et mère de deux garçons adolescents, c'est toujours dans l'écriture qu'elle s'épanouit en donnant naissance, à travers ses mots, aux mondes qui peuplent ses rêves.
Ses autres passions, le chant et les chevaux, la tiennent en équilibre entre ses deux mondes, celui de Cécile (épouse et mère) et celui d'Ama (auteure et poétesse... fée aussi, peut-être).

Toutes mes actus et les avis des lecteurs sur mon blog : http://cecileamacourtois.blogspot.fr/

~~~~~~~~~~
Mon avis:

Après la découverte de Gahavia et de l’Allorée dans le tome 1 et cette fin qui nous laissait sur notre faim et un peu en désarroi pour nos personnages préférés, voici donc le tome 2 du conte des sept chants.

En bref :
Cette fois, nous partons à bâtons rompus dans l’aventure. De nouveaux personnages vont apporter des éléments d’informations fort utiles pour la suite mais aussi quelques peu déstabilisants.La prophétie va nous être dévoilée, et nous allons découvrir ce que sont les chants et surtout leur rôle primordial dans la sauvegarde et la survie de Gahavia face au Seigneur Noir. Comme toute bonne quête nous allons poursuivre l’aventure avec certains de nos héros du premier tome et en laisser sur place d’autres. Mais chacun reste dans le récit car leurs expériences en commun lors du cheminement de la délégation ont laissé des marques au fond des cœurs et parfois des blessures.

Mon avis proprement dit :
J’aime la plume de Cécile Ama Courtois dans chacun de ses romans. Malgré parfois un délai de lecture entre deux tomes on s’y retrouve très vite et de façon intense.

Ici, l’ambiance est posée dès le départ, en quelques lignes les souvenirs reviennent.

Saraë est devenue Haute-Reine des Elfes. Son bouclier tient en échec les armées démoniaques de Mörk Örn mais elle dépérit face à la puissance qu’elle doit déployer. Elle n’est, ne l’oublions pas, qu’une jeune elfe trop tôt propulsée Haute Reine de son peuple. Et sa magie semble trop puissante encore pour ce jeune corps.
Certains des personnages du premier tome sont restés en Edheldôr pour l’aider autant que possible dans cette situation presque désespérée, d’autres sont partis en guerre contre les Hordes du Seigneur Noir. Et l’auteure nous avait laissé face à des situations dramatiques avec son final sadique.

Un nouveau protagoniste va alors apparaître. Le Belgarath de Garion, le Gandalf de Frodon, celui dont l’âge et la sagesse n’a d’autres buts que de mettre en place la prophétie qui les sauvera tous. Celui qui sera le lanceur de la quête des 7 chants.

Nous allons ainsi nous retrouver dans un périple dangereux mais aussi haut en couleur. Car chaque nouveau participant va apporter sa couleur ou sa note à cette petite assemblée atypique et bigarrée.

Bien entendu Edoran en sera. Il nous avait déjà fait plus que bonne impression dans le tome 1 mais la guerre l’a éprouvé et les pertes de ses amis aussi. Il doit donc faire face à la fois à son destin mais à lui-même. Et il n’est pas le seul qui doit combattre ses doutes.

D’autres compagnons vont aussi les rejoindre et nous replonger dans nos souvenirs du tome 1 de par leurs natures différentes: lycante, elder, nain, mage, elfes,… ils sont de tous horizons.

Et chacun va se dévoiler petit à petit au fil des pages.
Dans mon brouillon de chronique j’étais partie pour vous parler de chacun et de mon ressenti face à eux mais cela gâcherait certains événements car bien entendu comme chaque fois, le lecteur ne peut aimer tout le monde. Parfois à tort, parfois à raison. Et vous donner des indices de la suite aurait été trop frustrant !

On peut cependant noter qu’ils ont pour la plupart un point commun : un manque de confiance en soi et en son potentiel. Mais souvent ce qu’ils considèrent comme des défauts sont ce qui les démarque. Cela les rend plus attachants, plus vrais et humains (même s’ils sont nains, elfes ou autres). C’est aussi ce qui donne à ce groupe atypique toute sa complexité et des relations parfois conflictuelles, parfois pleines d’humour et d’amitié. Comme dans toute série fantasy, la quête est en soi un des personnages principaux et ses quêteurs deviennent des extensions qu’elle va toucher, changer, morceler parfois au gré de la plume de l’auteure. J’ai mes chouchous, ceux dont je me défie, ceux que j’aimerais plus comprendre mais surtout au travers de leur aventure je sens monter la pression et la ferveur de chacun pour sauver le royaume de Gahavia au détriment parfois de ses propres désirs ou besoins. Ce n’est qu’abnégation et courage et j’aime ce genre de personnages.

La quête restera tendue tout du long de ce tome. Des rebondissements vont nous mener aux quatre coins de Gahavia à la rencontre de créatures autant féériques que démoniaques.

Nos héros vont devoir lutter contre l’adversité qu’elle soit ennemie ou parfois amie lorsqu’il s’agit de leurs propres démons personnels. Chacun va ainsi montrer du bon comme du douloureux et évoluer.

Notre connaissance du plan adverse va rendre le lecteur plus impatient mais aussi et surtout beaucoup plus stressé. Car l’auteure nous fait de sacrés coups au cœur dans son roman (cf chapitre 11 entre autres) et semble prendre un malin plaisir à faire morfler ses personnages.
Alors vous ne serez pas surpris si je vous dis que j’attends à la fois avec impatience et frisson le 3e et dernier tome. Cette fois encore nos héros sont séparés et vont devoir affronter chacun de leurs côtés des embûches. Ce dernier tome promet du lourd tant dans le courage, le sombre et je l’espère les sentiments nobles et courageux. Oui, je l’attends de pied ferme c’est sûr !.