062 - La voleuse des toits

Présentation de l'éditeur

Véritables piliers de la société, les règles écarlates ont prohibé toutes formes d’expression : l’art, la littérature et la musique n’existent plus. Chaque jour, la milice multiplie les exécutions pour asseoir l’autorité du régime. Demoiselle respectable le jour et voleuse la nuit, Éléonore Herrenstein s’élève contre l’ordre établi. Elle qui espère rejoindre la rébellion et renverser le gouvernement, la voilà brusquement fiancée à l’un des hommes les plus puissants du royaume. Qui est donc Élias d’Aubrey, cet être impénétrable qui semble viser le pouvoir absolu ? Et pour quelles sombres raisons sa famille dissimule-t-elle une mystérieuse toile, peinte un demi-siècle plus tôt ? Éléonore ignore encore que sa quête l’entraînera bien plus loin qu’elle ne l’imagine. Dans un voyage au-delà du possible…

 

~~~~~~~~~~
Biographie de l’auteur

Laure Dargelos est née en 1991. Après cinq ans à s’ennuyer dans une fac de droit, elle choisit d’abandonner une carrière de juriste pour se lancer dans une formation éditoriale. Le diplôme en poche, elle travaille désormais dans une maison d’édition où elle jongle avec les mots à longueur de journée.

Passionnée d’écriture depuis son plus jeune âge, elle décide de tenter la folle aventure de la publication et d’auto-éditer son premier roman : La Voleuse des toits, un récit de fantasy young adult où se mêlent romance et voyage dans le temps.

Site Auteur : www.lauredargelos.wixsite.com/lauredargelos

Site La Voleuse des toits : www.la-voleuse-des-toits.ovh

Blog Mamzelle Nuage : www.mamzellenuage.blogspot.com

 

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

#Partenariat
#Autoédité

Broché: 675 pages
Editeur : Independently published (22 février 2019)
Langue : Français
ISBN-10: 1726849732
ISBN-13: 978-1726849739
Dimensions du produit: 15,6 x 3,9 x 23,4 cm
ASIN :
Prix : Broché : 20.00€ - Ebook :2.99€

 

~~~~~~~~~~
Mon avis:

Bon je l’avoue quand j’ai vu le nombre de pages de ce roman j’étais un tantinet effrayée de l’avoir demandé en service presse. Et si je n’aimais pas ? 600 pages ça fait long pour se morfondre.

Par contre, cela fait super court quand on aime.

Et …je me suis régalée.

Les personnages sont géniaux, truculents, piquants, froid comme des tombes ou chaud comme la braise, parfois les deux à la fois mais toujours, toujours ils vous emportent avec eux.

Que ce soit Plume ou ce pompeux Elias, imbu de lui-même, sans cœur et absolument maitre Es ruse et diffamation, ils m’ont donné des frissons.

Jack ou les princes maudits ont su nous trainer avec joie dans les bas-fonds et aimer ça en plus.

Archibald, peut-être l’un de mes préférés pour son côté encyclopédique, m’a fait me poser beaucoup de question…

Un panel de personnages qui créent un univers vraiment alléchant et totalement surprenant.

Enfin bref, on ne s’ennuie jamais, comme le dit Elias, dans ce roman.

Laure Dargelos nous a proposé là un roman actif et dynamique empli d’amour, de vengeance et de rébellion. Elle y a aussi opposé des personnages vraiment intéressants. Tous sont complexes et peu tout noir ou tout blanc. C’est ce qui rend la lecture vraiment prenante car les surprises foisonnent et nous prennent vraiment au dépourvu.

Je me suis vue rire seule à quelques échanges piquants, verser ma petite larme à d’autres plus émotionnants, montrer aussi les dents face aux retours du destin, aux trahisons ou aux décisions de mes héros.

Il n’y a pas un moment où l’on s’ennuie dans ce récit et les pages défilent à la vitesse de l’éclair. Quoi ? Presque fini ? Déjà lu 500 pages ? Impossible et pourtant…

Et l’auteure a su tellement nous prendre dans ses filets que selon les événements on les vit plus qu’on ne les lit. J’ai alors échafaudé avec eux plusieurs hypothèses sur l’ennemi, posé quelques options sur les traîtres ou sur le destin de chacun, eu des illuminations … que l’auteure m’a éteint d’un coup d’azote liquide pour me les renvoyer au final dans les dents, genre « t’as vu ? je t’ai bien eu sur ce coup ? ».

Les graphiques en dents de scie vous connaissez ? et bien c’est votre oxymètre de pouls dans cette lecture. Entre les accélérations surprise, les arrêts choc et les phases de reprise de souffle, il en voit de toutes les couleurs et nous aussi.

En bref, c’est un coup de cœur, j’ai adoré, je me suis régalée, je peux même vous dire qu’il fera partie des rares que je relirai. C’est dire !