054 - Aria-et-la-foret-de-vishap

Présentation de l'éditeur

Aria nous fait voyager dans ses rêves de petite fille. Elle nous transporte dans une forêt mystérieuse à la rencontre d'animaux fantastiques dont Vishap, le dragon bleu pétrifié. Il lui confie alors une mission des plus importantes pour délivrer le royaume et toutes ses créatures féériques des mains du méchant sorcier Vat : celle de cueillir la fleur rare qui ne pousse qu'au sommet de la montagne. Venez découvrir son aventure accompagnée de ses nouveaux amis l'insecte-fée et Aralez le chien ailé !

 

~~~~~~~~~~
Biographie de l’auteur

Née en 1987, l’écriture libre s’est révélée à moi au collège, époque pendant laquelle j’ai pu y exhaler toutes mes histoires, mes interrogations et surtout y raconter mes rêves. Le voyage dans mes songes a été une expérience merveilleuse.

J’ai toujours voulu être professeure des écoles. Après cinq années d’études, je suis devenue maîtresse.
Délaissant alors un peu l’écriture, ce n’est qu’en 2015 et grâce à une rencontre magique, que l’envie d’écrire a refait surface dans ma vie.

Le thème des rêves fait l’objet de mes premières histoires pour enfants. Jusqu’au jour où Aria et Vishap prennent vie dans le livre Aria et la forêt de Vishap. Les suites succéderont et mes rêves deviendront alors mes réalités.

 


~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

#partenariat
#Evidenceéditions

Aria et la forêt de Vishap de Pathilia Aprahamian chez Farfadet
Poche: 74 pages
Tranche d'âges: 9 - 12 années
Editeur : Evidence Editions (3 mai 2017)
Collection : Farfadet
Langue : Français
ISBN-13: 979-1034801756
Dimensions du produit: 17,8 x 0,4 x 12,7 cm
ASIN: B07119VVMC
Prix : Broché :8.00 € - Numérique : 2.99€


 

~~~~~~~~~~
Mon avis:

Voici une nouvelle lecture jeunesse de la collection farfadet des éditions Evidence qui me laisse mitigée.

Pourtant tout avait bien débuté.
Une couverture magnifique, un résumé vraiment alléchant et je l’avoue un début de roman tout aussi attrayant.
C’est au fil des pages que certains détails m’ont gênée et ont amené mon ressenti à s’éloigner de mon enthousiasme premier.

Deux points particulièrement m’ont gênée pour un roman jeunesse (9/13 ans).

Le premier est la présence de quelques coquilles orthographiques. J’ai toujours pensé que l’on mettait plus de soin à la relecture d’un livre enfant pour les aider à parfaire leur orthographe tout en leur ouvrant l’esprit au rêve et à l’imaginaire. Attention ! Je n’en ai vu que 2/3 ce n’est pas rédhibitoire même si cela attire l’œil de l’adulte que je suis. Dans le même contexte, mais qui m’a paru plus gênant dans la fluidité de lecture, ce sont quelques écueils de temps qui ont brisé mon élan et m’ont amené à revenir en arrière quelques fois pour chercher ce qui avait justement dérapé.
Ainsi, ce qui m’a surtout embêtée c’est la sensation que certaines phrases ne tombaient pas juste niveau temps de conjugaison. Je ne suis pas correctrice pour être sûre des concordances mais certaines phrases à l’imparfait me paraissaient décalées et mon cerveau « traduisait » bien malgré lui directement en passé simple pour un sentiment plus coulant et fluide de ma lecture.

Et le second point qui m’a poussé vers cet état mitigé est la scène de bataille finale. Après plusieurs chapitres qui emmène le lecteur dans un univers chaleureux et agréable, en compagnie de personnages surprenants mais foncièrement gentils et doux, elle dénote incroyablement par sa rudesse et sa violence. Bien entendu, je conçois que combattre le méchant n’est pas une mince affaire. Mais de là à lui faire subir ce destin plutôt rude il y a tout de même un fossé assez large. Cela m’a donc paru presque décalé et choquant. Passer ainsi d’un roman sensible et gentillet (attention dans le sens édulcoré) à ce passage violent n’a pas été de mon goût.

Pourtant malgré cela j’ai apprécié la magie du scénario. L’auteure emporte le lecteur dans son univers au creux des rêves d’Aria. Les descriptions sont belles et les imaginer est facile. On en prend plein les yeux. Les créatures rencontrées elles aussi nous subjuguent et l’aventure se suit agréablement.

En bref, sans ces quelques points négatifs pour moi cela aurait été une très belle lecture à partager avec mes filles. Là je la garderai pour moi mais vous laisse vous faire votre propre idée car ce qui ne me correspond pas n’est pas forcément ce qui vous déplaira.