038 - Le cercle

Présentation de l'éditeur

En Angleterre, durant l'époque victorienne où les découvertes sont légions;Charles Wilson et Carolyne Fisher rêvent de découvrir le continent qui leur fait face, une mer emplie de diverses richesses. Passionnés par les matières scientifiques, les deux enfants essayent alors d'inventer un engin propre et silencieux capable d'explorer les lointains horizons, et réalisent leur première maquette à propulsion élastique. Séparés lors de leur scolarité, ne se voyant que pendant de rares vacances, les deux enfants rusent pour correspondre pendant plusieurs années, chacun contribuant par sa réflexion et ses expériences à améliorer leur futur bateau ; un grand tournant se dessine quand ils décident de le rendre également submersible. Peu à peu, au fil des ans, ils construisent leur projet dans le plus grand secret, épaulés par le père de Carolyne. Pendant cette période, de sombres événements surviennent. Des usines innovantes brûlent, des aéronefs sont détruits, les plans de nouvelles inventions disparaissent ou sont volées juste avant les dépôts de brevets, et des ingénieurs sont assassinés. Chaque sabotage est signé d'un cercle et deux lignes, signature d'une mystérieuse société secrète appelée le « Cercle », qui fait piétiner la police et prend de plus en plus d'ampleur. Le Cercle ayant eu vent de leur projet, l'étau finit par se resserrer autour de Carolyne et Charles, qui vont être entraînés bien malgré eux dans des péripéties inquiétantes...

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Née à Paris, Edwige IVY a suivi un parcours d'études classiques, puis des cours d'Arts Plastiques basés sur la couleur, le trait et le volume ; complétés par le travail de la céramique dans tous ses états.Sculpteur indépendante, elle réalise des trophées (DDJS), des décors (Villeroy & Boch), des bustes, des bronzes d'art contemporains ; son expression est remarquée lors d'expositions (prix et médailles). Si Edwige Ivy a toujours aimé la matière minérale, le bois et la terre, elle se délasse en pratiquant la photo amateur. La passion pour la lecture, quant à elle, s'est déclenchée très tôt, dès son plus jeune âge. Très attirée par l'écriture, elle réservait dans un premier temps ses récits, histoires courtes et poèmes à ses proches. Un événement familial va bouleverser sa vie, et l'amène à tenir un journal en notes acérées. En 2015, décide d'en faire un livre sous la forme d'un récit de vie. Dans la lignée du premier, elle entame en 2016, un second ouvrage sur la résilience. Ensuite, en détente elle s'essaie au roman SFF ; puis découvre le style « Steampunk » (genre littéraire qui se déroule au 19ème siècle), qui lui inspire l'écriture du roman « Le Cercle » (IS Edition, Marseille, 2019). Edwige Ivy a vu plusieurs de ses écrits publiés (chez Anyway, Arkuiris, Vermiscellanées, Nutty Sheep, Prim'Edit et IS Edition), et a été plusieurs fois primée (2016 - Prix Lauzun, 2017 - Prix Bloody Nouvelle, 2018 - 1er Prix nouvelle de l'AVCA). Suisse.


~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

#partenariat
#Simplementpro

 

Le Cercle - - Edwige IVY (EAN13 : 9782368452769), IS Ebooks | La librairie de IS Edition
Broché: 250 pages
Editeur : IS Edition (22 février 2019)
Collection : Asiclarow
Langue : Français
ISBN-10: 2368452753
ISBN-13: 978-2368452752
Dimensions du colis: 22,8 x 15 x 2 cm
ASIN: B07NF8NG7C
Prix : Broché : 17.00 € - Numérique : 4.99€

 



 

~~~~~~~~~~
Mon avis:

Tout d’abord je suis ravie de pouvoir découvrir ce genre de texte sur Simplementpro. On n’en entend peu ou pas parlé et parfois c’est vraiment dommage. Mon seul reproche serait peut-être que le résumé est un peu trop étoffé et mériterait moins d’information pour plus de découverte. Mais ce n’est là que mon simple avis après avoir lu le roman.

Angleterre, époque victorienne, steampunk sont là des mots qui font mouche dans mon univers de lectrice. Ils m’attirent, me titillent et surtout me donnent des envies de découvrir d’autres horizons. Ici ne fait pas défaut et me voici me lançant dans la plume de Edwige Ivy.

Le roman commence doucement. Il nous présente les personnages principaux comme on ferait connaissance d’un nouveau membre de la famille. Que ce soit carolyn ou charles, ils sont de suite attachants et plein de tous ces beaux rêves du jeune âge . Mais à la différence de beaucoup qui vont les perdre en grandissant, nos deux héros vont les développer, les affiner et se découvrir des affinités techniques pour aller de l’avant ensemble. Cette belle amitié au-delà du temps mais aussi parfois des miles et même des mers donne un goût de guimauve au récit. Pas trop sucrée mais doux et et qui appelle à en redemander.

Carolyn et Charles se lancent donc dans un projet d’envergure pour eux mais si tout se passe comme ils le souhaitent ce sera aussi pour le Bien commun. Le développement de leur invention étape par étape nous permet de suivre ainsi la qualité des recherches en amont de l'auteure. Elle rentre dans le technique sans nous y perdre. Et place chaque avancée dans une logique que même un néophyte peut suivre tant la logique est crédible et réaliste. Ainsi des inventions complexes nous sont-elles expliquées par formulation claire et fluide. Les croquis semblent aussi prendre vie sous sa plume et je me suis sentie pousser des idées d'inventeuse en suivant leur progression. C'est un récit prenant, tendu et plein de suspens que nous suivons donc là. Le suspens monte crescendo. La tension du lecteur aussi. 

La peur au ventre nous avançons. Et parfois de petits intermèdes plein d'émotions viennent alléger ce trouble. Car l'amitié, la fraternité, l'amour aussi viennent s'immiscer dans cette quête absolue d'une avancée pour tous. Les personnages tant principaux que secondaires, gentils que méchants sont modelés avec brio. Ils ne laissent jamais indifférents. 

Le rythme peut paraître cependant lent pour ceux qui sont habitués au récit de rouages et de vapeur habituels pourtant il n’est en rien synonyme d’ennui ou de lassitude. L'auteure place les pièces de son échiquier petit à petit, pas à pas. C'est ainsi qu'au fil des pages on sent monter à la fois un enthousiasme débordant pour l'invention de Charles et Carolyn mais aussi une certaine pression sur les dangers qu'elle peut leur apporter. 

Les Veilleurs du Cercle, cette société secrète qui semble surveillée les avancées du monde moderne pour son propre compte, sont devenus des assassins. Tout cela pour se réserver les inventions les plus prometteuses ou s'il était trop tard en effacer l'existence dans le feu et la douleur. 

Plusieurs fils sont ainsi tendus dans l'écheveau du scénario. 

On les suit tous assidûment, avec impatience et inquiétude. Nos deux héros verront ils leur invention voir le jour sans être contrée par ses criminels? 
Les plans matrimoniaux de leurs parents respectifs seront-ils un frein tout autre à leur avancée?

Car n'oublions pas à quelle période nous sommes. Pour Carolyn, seule semble admis un beau mariage comme destin pour une jeune femme de l'époque. Le chant et autres apprentissages féminins sont les seules vertus qu'elles peuvent publiquement exercées. Alors voir Carolyn échanger avec Charles ou son père de mécanique, de chimie ou d'électricité la rend particulièrement moderne et aussi totalement impudique. 

Au final, vous tournez les dernières pages en ayant l’impression de quitter un ami. Le rythme s’est accru au fil des chapitres, les trahisons, les déceptions mais aussi les joies que vont croiser nos amis sont autant d’aventure qui donne une dynamique et un enthousiasme à la plume de l’auteure.

Je me suis régalée je l’avoue et si un autre tome survenait je pense que je m’y pencherais pour apprécier encore un peu la façon de faire d’Edwige Ivy.