L'ecole à ciel ouvert

Présentation de l'éditeur

Repousser les murs de la classe pour enseigner en pleine nature : folie ? Utopie ? Pour combler le déficit de nature des enfants citadins, contextualiser les apprentissages et développer les compétences transversales, cet ouvrage est une véritable boussole et ces activités de précieux outils pour tous les enseignants prêts à tenter l'aventure pédagogique hors des murs de l'école

Une partie théorique rappelle en introduction les bienfaits de la nature pour les enfants tout en donnant toutes les recommandations  pratiques pour organiser les sorties de sa classe en toute sécurité.
Classées par matières (français, maths, arts, histoire et géographie, éducation physique et sportive) et organisées en 40 séquences, ces
200 activités pédagogiques proposent de mettre en scène les apprentissages du programme scolaire dans des situations concrètes en extérieur. Exigeant peu de matériel, toutes se servent de la nature comme cadre et source d'inspiration.
Testées par plus de 170 enseignant(e)s, elles favorisent et encouragent l'interdisciplinarité, la collaboration, la communication et la créativité.
Un ouvrage conforme au programme scolaire français.

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Sarah Wauquiez, Nathalie Barras et Martina Henzi sont toutes les trois passionnées de pédagogie et de nature. Elles ont fait germé l'idée de ce projet, qui a ensuite pu pousser et grandir grâce au soutien
enthousiaste de la Fondation SILVIVA (Apprendre avec la nature) et du WWF Suisse.

 


~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Partenariat du blog


#partenariat
#LaSalamandre

L'ecole à ciel ouvert
L'école à ciel ouvert
Broché: 303 pages
Editeur :
Editions de la Salamandre (7 mars 2019)
Langue : Français
ISBN-10: 2940584664
ISBN-13: 978-2940584666
Dimensions du produit: 19,1 x 2 x 25,2 cm
Prix : Broché : 29.00 €

 

~~~~~~~~~~
Mon avis:

Pas évident de vous chroniquer ce livre. Ce n’est pas qu’il n’est pas facile à lire c’est surtout qu’il y en aurait vraiment beaucoup à dire.

Tout d’abord voyons ses origines.
« Cet ouvrage de référence a été conçu par les pédagogues de la Fondation Silviva et testé par plus de 170 enseignants. »*
J’aurais donc tendance à dire avant même de l’avoir ouvert que ce n’est pas un livre comme les autres et qu’il va déjà m’apporter beaucoup en tant que parent.

« Classées par disciplines (langues, maths, arts, sciences humaines et sociales, corps et mouvement) et organisées en 40 séquences, ces 200 activités pédagogiques proposent de mettre en scène les apprentissages du PER des cycles I et II dans des situations concrètes en extérieur. L’ouvrage comprend également un argumentaire sur les bénéfices d’enseigner dehors. »*
Là encore cet argumentaire est ce qui m’a donné envie de le lire et surtout d’en parler autour de moi. J’ai dans ma famille des personnes qui vont ouvrir une école alternative et j’ai pour but de leur en parler pour avoir aussi leur avis et peut être les voir l’utiliser dans leur projet car il représente et regroupe tout ce dont ils me parlent et qu’ils souhaitent mettre en place.
Je prévois aussi une fois ma lecture terminée le proposer à la maitresse de ma fille de CP tout d’abord et pourquoi pas à la directrice en guise de complément à leur programme d’activité.

« Composer un abécédaire naturel, apprendre la symétrie avec les feuilles, créer une œuvre de land art, s’orienter dans l’espace... Quand l’enfant peut s’investir à 100% dans son environnement, plaisir et mémorisation sont au rendez-vous ! »*
Ce sont là des activités ludiques, pédagogiques mais surtout praticables par tous, parents ou enseignants. Pas besoin d’être trop manuels ou formés pour ce livre nous offre tout ce qu’il faut pour être à l’aise avec ses activités et les proposer à tous.

Entrons plus avant dans le sujet même si vous avez déjà compris avec ces précédents commentaires que je suis fan de ce livre, de son contenu et de sa manière d’enseigner différemment tout en encourageant nos chères têtes blondes et brunes à bénéficier des bienfaits de la nature.
Car l’enseignement actuel ne me semble plus adapté ou pas assez en tout cas à notre vision future plus écologique. Beaucoup d’enfants sont en position de phobie scolaire, de rejet de cette éducation que je définirais de « trop intelectualisée ». Plus le temps de voir autre chose que le programme qui s’appauvrit d’année en année. Nos enfants sont enfermés dans un cercle d’éducation qui les éloigne souvent des vraies valeurs et c’est bien dommage.
Se lancer dans ce livre est une initiative que je souligne comme d’avenir et que j’espère voir se développer dans notre pays.

La première partie « Conseils pédagogiques » est plus particulièrement axée vers nos amis les enseignants. En leur exposant les bienfaits de cette méthode complémentaire d’enseignement, en leur donnant des avis éclairés, en nous décrivant aussi les éventuels freins du fait de la loi française, ce livre nous permet d’avoir un bon éclairage de ce qui est possible et dans quelle mesure.
En tant que parent, je suis tout à fait d’avis de partager ses sorties avec les enfants, de les accompagner sur une demie-journée de temps en temps pour leur faire bénéficier des bienfaits d’une balade en plein air et d’un apprentissage différent.

Les activités sont ensuite partagées en différents chapitres selon les matières d’apprentissage :

1-      Français et langues

C’est ainsi qu’au travers de la création d’un abécédaire, les enfants vont parcourir la nature afin de chercher des éléments de l’alphabet. Cela peut-être sous forme visuelle en cherchant des lettres dans les formes des arbres, des branches, des feuilles ou autres. Mais aussi pour les plus grands, en cherchant dans ce qui les entoure les mots commençant par les lettres de l’alphabet. Chaque enfant peut ainsi se voir attribuer une lettre et chercher son élément afin de le présenter à la classe.

 

2-      Mathématiques et sciences de la nature

Découvrir les formes dans ciel pour les plus petits, profiter des dernières tombées de neige pour créer des formes géométriques avec son corps, ses mains … récupérer des morceaux de bois, des feuilles et faire un concours à ceux qui trouveront ou créeront le plus de modèles d’une forme définie, il y a énormément de choses à voir et faire dans la nature pour découvrir les mathématiques et les sciences de la nature.

3-      Sciences humaines et sociales, questionner le monde

En permettant à l’enfant de se trouver un espace nature, un lieu rien qu’à lui dans lequel il pourra se ressourcer, rêver, se poser tout simplement, l’enseignant ou l’adulte lui offre un univers personnel qui lui permettra de découvrir son environnement mais lui-même aussi.
En l’écoutant nous en parler, comprendre son choix et l’accepter nous créons une interaction plus forte entre lui et nous et chacun avec la nature. On peut aussi par l’intermédiaire de photos, de documents lui montrer ce qu’il n’a pas encore observé dans ce lieu rien qu’à lui, les petits animaux qui se cachent, ce qu’ils mangent, comment ils vivent…
Là encore tout est prétexte à partager, découvrir et apprendre. Enrichir ses propres connaissances d’adultes et d’enfants par des méthodes agréables et ludiques.

4-      Arts et musiques, arts plastiques

Au travers de création, tel que le land art, les enfants vont être amenés à imaginer des œuvres éphémères. En utilisant les couleurs de la nature, les formes et matières différentes que l’on y trouve, ils vont mettre la main à la pâte et ressentir les sensations visuelles des couleurs mais aussi tactiles des matières. Sans oublier que la nature est tout sauf silencieuse à celui qui sait écouter. Que l’on peut aussi faire d’un rien un instrument de musique tel que les faisaient nos grands-parents dans la cour de l’école au siècle dernier.

5-      Corps et mouvements, éducation physique et sportive

Enfin dans cette partie l’enfant sera plus en lien avec son corps au travers d’activités plus dynamiques et sportives, mais aussi de la découverte des goûts différents grâce à quelques recettes surprenantes. Par l’apprentissage de certaines activités manuelles comme le matelotage, les enfants pourront se créer des aires de jeux avec pont de corde ou balançoire. En jouant au tir à la corde on mettra en avant l’esprit d’équipe et la concurrence…

Je pourrais encore et encore vous en parler de ce livre car il m’a emportée dans tout un tas d’activités connues ou méconnues. J’y ai découvert des façons d’apprendre différentes qui aideront beaucoup de nos enfants moins matheux que d’autres en leur permettant de ne plus voir la « corvée » des maths mais plutôt le jeu. Ce livre est un panel de bonnes idées qui sont partagées déjà par la plupart des écoles de pays nordiques. En cela ils sont largement en avance sur nous sur la façon de régir l’apprentissage en fonction des temps de repos et de création de nos enfants.

N’hésitez pas à vous plonger dans cet album magnifiquement détaillé, expliqué clairement et totalement addictif.

 

 

* Ces phrases sont tirées de la description même de ce livre sur le site de La salamandre.