les-prieres-de-sang

Présentation de l'éditeur

 Alan Lambin, spécialiste en paranormal, est appelé à enquêter dans un vieux monastère ayant accueilli autrefois quatre templiers en fuite. Depuis, ses murs semblent dissimuler un lourd secret solidement gardé par des âmes hostiles. Les parchemins ne mentent pas, ni ces cris que chacun peut entendre la nuit dans les sombres couloirs du monastère.
Et dire que tout a commencé parce qu'une étudiante a acheté un jour une armoire ayant appartenu aux moines. Une armoire qui n'avait pas perdu la mémoire…

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Jean-Marc Dhainaut est né dans le Nord de la France en 1973, au milieu des terrils et des chevalements. L'envie d'écrire ne lui est pas venue par hasard, mais par instinct. Fasciné depuis son enfance par le génie de Rod Serling et sa série La Quatrième Dimension, il chemine naturellement dans l'écriture d'histoires mystérieuses, surprenantes, surnaturelles et chargées d'émotions. Son imagination se perd dans les méandres du temps, de l'Histoire et des légendes. Il vit toujours dans le Nord, loin d'oublier les valeurs que sa famille lui a transmises.

 

Retrouvez Jean-Marc Dhainaut sur son site, sa page Facebook, et Twitter.

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes


Lecture en partenariat avec les éditions Taurnada.

Voici un extrait:

 

La bande-annonce : ICI

Les Prières de sang - Jean-Mac Dhainaut
Poche
Editeur :
Taurnada Editions (5 juillet 2018)
Collection : L'ombre des mots
Langue : Français
ISBN-10: 2372580442
ISBN-13: 978-2372580441
Dimensions du produit: 18 x 1,7 x 11 cm
Prix : Broché : 9.99€ - Ebook : 4.99€
https://www.taurnada.fr

 



 

~~~~~~~~~~
Mon avis:

J'ai découvert la plume de Jean-Marc Dhainaut grâce aux éditions Taurnada. Cette petite maison d'édition n'a, depuis que je la connais, fait que me donner à lire des pépites. Que ce soit Mehdy Brunet, Estelle Thareau ou bien ici cet auteur je me suis à chaque fois régalée.

Alan Lambin, notre spécialiste des éléments surnaturels va cette fois encore nous emmener loin. Pas géographiquement il est vrai. Puisque notre breton ne va pas dépasser la Normandie. Mais après la première guerre pour la maison bleu horizon c'est au moyen-âge que les événements vont nous transporter ici.

Céline, une future jeune maman, l'a appelé au secours. Sa maison semble hantée. Des cris de femmes en détresse, des pleurs de bébés, des crissements et parfois même des objets qui volent la terrorisent.
Bizarrement Alan ne semble pas intéressé plus que cela. Ce sont des petits détails qui vont pourtant le pousser à aller y faire un tour.Et sous la plume machiavélique de Jean-Marc Dhainaut un scénario sombre et cruel va se dérouler.

Dès le début l'ambiance est lourde, noire de rancœur, de haine mais aussi de désespoir.
Mina, l'assistante normande d'Alan l'accompagne cette fois-ci. Outre le fait de pouvoir profiter de cette occasion pour aller visiter ses parents, ses facultés de médium pourraient être utiles.

Ce qu'ils ne savent pas c'est que cette enquête va les pousser au bord de leurs retranchements et leur laisser une marque indélébile.

Je ne veux pas trop vous en dévoiler si ce n'est que la trame se tisse de façon géniale et que les descriptions des situations surnaturelles ont créé quelques frissons presque bienvenus dans cette chaude soirée estivale.
En suivant cette aventure nous allons ainsi en apprendre plus sur nos deux personnages principaux. Sur leur relation ou plutôt non-relation, sur leurs facultés à chacun aussi. Ils vont se découvrir l'un à l'autre mais surtout à nous en partageant ces rebondissements psychotiques. Car toutes les certitudes d'Alan semblent prendre un coup dans l'aile dans cette histoire. Mina va essayer de lui ouvrir les yeux sur certains points tout en essayant de ne pas y perdre la tête. Ici les fantômes ne semblent pas si inoffensifs que cela. Et au fil de l'avancée de leur enquête, ils vont se rendre compte que beaucoup d'éléments se rejoignent et surtout les visent directement.

Pour résumer, je l'ai lu en une soirée. Dévoré serait plutôt le terme car il m'a tenu en ses rets du début à la fin. J'ai frissonné d'angoisse, cherché des explications, tenté d'en souffler aux protagonistes et suis restée enchaînée à ma liseuse jusqu'à tourner la page finale.
C'est un vrai coup de cœur. J'avais déjà adoré la maison bleu horizon mais j'aurais tendance à dire que l'auteur a su faire grimper encore un peu la barre avec ce roman-ci. Qu'il s'inquiète car dorénavant je vais l'attendre au tournant. La qualité de sa plume et de son imagination sont indéniable. Et Mr Dhainaut vous venez de confirmer une fan.