098 - sidhe,-tome-1---la-diseuse-d-ombres-3375073-264-432

Présentation de l'éditeur

Une guerre sanglante, un amour impossible.
McKenzie Lewis est différente : elle voit non seulement les faes mais elle a aussi le pouvoir de retrouver leur trace lorsqu'ils se téléportent. Capacité inestimable pour le roi des faes piégé dans une guerre sans merci contre de sanguinaires usurpateurs de trône. Mais lorsque McKenzie est enlevée par ces derniers, elle se trouve confrontée à un dilemme : faire confiance à Kyol, le maître d'armes du roi qu'elle aime en secret depuis dix ans, ou à Aren, le meneur des rebelles, qui tente de lui révéler le véritable visage de la cour...

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

Après avoir décroché un diplôme en sciences politiques et histoire, Sandy Williams a envisagé de faire du droit.
Fort heureusement elle s’est vite rendu compte qu’écrire des romans était bien plus passionnant que les études de cas. Après un séjour prolongé à Londres avec son mari, elle vit à présent au Texas où elle écrit à plein temps et travaille occasionnellement dans des bibliothèques locales. La Diseuse d’ombres est son premier roman publié.

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture personnelle en LC avec Stephanie du blog Les lectures de Kriemhild

Poche: 456 pages
Editeur : Milady (25 janvier 2013)
Collection : BIT-LIT
Langue : Français
ISBN-10: 2811208895
ISBN-13: 978-2811208899
Dimensions du produit: 17,8 x 2,4 x 11 cm
Prix : Poche : 8.20€

 

~~~~~~~~~~
Mon avis :

A la suite d’une conversation avec Stephanie du blog Les lectures de Kriemhild nous avons décidé de nous faire une lecture commune de ce titre d’urban fantasy qui trainait dans nos PAL.

Qui dit LC qui avancer en cœur et d’un même rythme et surtout pouvoir échanger en cours de route sur nos questions, ressentis et c’est toujours génial ce genre de lecture. Si vous n’avez pas encore essayé, je vous encourage à le faire.

McKenzie Lewis est une jeune femme ordinaire, enfin humaine quoi. Parce que pour l’ordinaire c’est plutôt raté, puisqu’elle voit les faes mais elle a aussi la capacité de retrouver leurs traces lorsqu’ils passent un portail de téléportation. Cette faculté est rare et selon la qualité de détail dans la divination du point de destination, elle le devient plus encore. McKenzie est douée. C’est ce qui fait qu’elle a été « embauchée » par le roi des faes qui luttent contre des renégats.

Malheureusement, elle est aussi intéressante pour ces renégats. D’une part pour l’empêcher de donner leurs positions à la cour et d’autre part pour éventuellement la retourner contre la monarchie en place. C’est donc pourquoi elle se fait régulièrement attaquée à des moments les plus incongrus. Cette fois c’est en plein examen pour son diplôme.

L’attaque va cette fois-ci être couronnée de succès pour les rebelles et Mc va devoir subir leurs compagnies mais aussi et surtout celle de leur chef Aren, fae sexy et dangereux.

McKenzie est une jeune femme de caractère qui ne se laisse pas démonter rapidement. Elle lutte même pieds et poings liés. Même en situation dramatique elle est du genre à tenter une fuite quitte à risquer plus gros ensuite. Pour cela je l’apprécie fortement. Après même si l’idée d’un triangle amoureux ne me donne guère envie, on peut comprendre que le pouvoir fae est une faiblesse pour la pauvre humaine qu’elle est. Cette espèce de réactivité intensive, cette stimulation sensorielle est difficile à repousser même pour une jeune femme comme elle qui s’y entraîne régulièrement. Alors quand le renégat tente non pas de la séduire mais bien d’essayer de la retourner en lui révélant le vrai visage de la cour elle s’insurge, se braque et ne peut se résoudre à croire que Kyol le maître d’armes du roi lui ait menti tout ce temps.

Conflit d’intérêt, conflit de conscience, tout cela tourneboule dans sa tête et pendant ce temps le lecteur en apprend de plus en plus sur ces mondes, ces luttes et les différents pouvoirs faes existants. Pourtant malgré tout cela le récit reste creux et la dynamique, quoique entrecoupée de combats et scènes de simili suspens, reste elle aussi sans grande surprise. Le trio amoureux prend tout son essor en milieu de récit et passe au premier plan. Du coup on en sait plus vraiment qu’elle est l’histoire si ce n’est qu’elle reste concentrée sur les atermoiements de Mc vis-à-vis des forces en présence. Qui doit-elle aider, trahir ?
Au final ce triangle amoureux et ce final bateau vont gâcher le peu que j’avais aimé dans ma lecture et comme la fin pourrait se suffire à elle-même je ne vois pas l’utilité de lire les deux tomes suivants de cette trilogie.

Vous trouverez l’avis de Stephanie sous le lien ci-dessous:

La Diseuse d'Ombres

Catégories : Fantastique & Romance Parce que cette couverture aux couleurs chaudes m'a fait pensé à l'été. Parce que je l'avais acheté pour 0,99€ lors d'une #GROSSEOP. Une guerre sanglante, un amour impossible. McKenzie Lewis est différente : non seulement elle voit les faes mais elle a le pouvoir de retrouver leur trace lorsqu'ils se téléportent.

http://leslecturesdekriemhild.blogspot.com