la-bete-du-gevaudan

Présentation de l'éditeur

Le commandant Gerfaut est en vacances quand Adriana, son assistante, le prévient qu’un meurtre atroce vient d’être commis en Lozère, dans la famille de Paul, son second adjoint. L’expert des tueurs en série doit élucider un assassinat si horrible que le légiste hésite à se prononcer sur l’origine des blessures. Les gens de la région, soutenus par une association d’éleveurs, accusent déjà les loups et des émeutes sèment la pagaille dans l’enquête.

Mais les meurtres se poursuivent !

La population évoque alors le retour de la bête du Gévaudan, cet animal mystérieux qui avait terrorisé la Lozère au XVIIIe siècle.

Coincé par la guerre entre éleveurs et défenseurs du loup, faisant les frais des ambitions politiques de certains et confronté à un tueur non identifié que rien ne semble pouvoir arrêter, Gerfaut doit gérer une situation de crise en s’appuyant sur son instinct.

La solution se trouverait-elle dans le passé ? Et si la bête du Gévaudan était vraiment de retour ?

Le commandant Gerfaut va montrer les crocs et sa morsure sera fatale.

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Dans la vie mouvementée de Gilles Milo-Vacéri, ponctuée d’aventures, de voyages et de rencontres singulières, l’écriture fait figure de fil rouge. C’est dans les mots que Gilles trouve son équilibre, et ce depuis toujours : ayant commencé à écrire très tôt, il a exploré tous les genres – des poèmes aux romans, en passant par le fantastique et l’érotisme – et il ne se plaît jamais tant que lorsqu’il peut partager sa passion pour l’écriture avec le plus grand nombre. 

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec les éditions du 38.

La Bête du Gévaudan
Broché: 396 pages
Collection : 38.RUE DU POLAR
Langue : Français
ISBN-10: 2374535266
ISBN-13: 978-2374535265
Dimensions du produit: 14 x 2,3 x 21,6 cm
Prix : Broché : 20.00€ et ebook : 6.99€

https://www.editionsdu38.com

 

 

~~~~~~~~~~
Mon avis:

J’ai découvert le commandant Gabriel Gerfaut il y a quelques années maintenant sous la plume de Gilles Milo-Vacéri et dans un contexte ésotérique avec Que son règne vienne, premier tome de la série des enquêtes du commandant Gerfaut.

Depuis chaque enquête m’a emporté plus loin l’une que l’autre dans le mystère, les légendes et les mythes français ou étrangers.

 

Cette fois-ci Gilles nous emporte en Lozère où plusieurs cadavres atrocement mutilés ont été découvert en quelques jours.

Avec le contexte historique et le passé mythique de cette région, il faut peu de temps pour voir affleurer aux lèvres des autochtones un seul nom : la bête du Gévaudan. Mais aussi pour voir s’enflammer les associations pro ou anti-loups.

C’est donc sur une enquête particulièrement macabre que va se pencher notre policier préféré et son équipe de choc. Mais aussi dans un contexte social troublé d’émeutes et de violence. Les dissensions quasi séculaires entre l’ADEL (Association de Défense des Éleveurs Lozériens) et le CESL (Centre d’Études Scientifiques des Loups) rajoute dans cette enquête sanglante un flot de complications inutiles et qui rendent notre cher commandant fort irritable. D’ailleurs le président de l’ADEL va rapidement s’en rendre compte.

 

Outre notre Gabriel, toujours aussi enclin à éviter les procédures tant que cela apporte des résultats, j’aime beaucoup retrouver Adriana son caractère fort et son franc parler ainsi que la gentillesse et le côté bleu de Paul. L’un comme l’autre sont attaché à leur commandant et cette enquête va encore nous prouver qu’ils font une équipe soudée et surtout bien rodée face aux meurtriers les plus coriaces. Car cette fois encore ils vont devoir faire preuve de force morale face aux victimes atrocement mutilée mais aussi face aux contenus de l’enquête qui touche la famille de Paul.


Autre élément toujours fort prenant et qui montre la qualité du récit ce sont les recherches utilisées en amont du roman pour le rendre le plus crédible et réaliste possible. Peu méconnaisse de nom la Bête du Gévaudan. Surtout si comme moi vous êtes fascinés par les récits de contes et légendes de nos régions vous ne pouvez être passé à côté de l’horreur de cette histoire. Le film « Le pacte des loups » sorti en 2001 avait d’ailleurs remis au goût du jour ce mystère toujours non élucidé des meurtres de la Bête.
Nombreuses hypothèses ont vu le jour sur l’origine de cette bête, sur sa nature réelle. Gilles Milo-Vacéri va nous emporter aujourd’hui à sa poursuite et nous fournir une théorie bien développée et sérieuse sur ce qui a pu réellement se passer au temps de Louis XV.

 

De même, lui, l’auteur, le passionné des loups nous montre-il encore là des facettes de son animal fétiche et prouve que le loup est un prédateur, oui, mais que le pire de tous restera l’homme.

 

Encore une fois l’enquête du commandant Gerfaut est menée tambour battant comme un thriller haletant et bien ficelé qui va de plus donner envie aux lecteurs d’aller ensuite plus loin derrière l’histoire. C’est avec nostalgie que je vais me replonger dans ma collection des contes et légendes des régions pour relire le passage sur la Bête du Gévaudan et peaufiner pour ma culture personnelle les informations apportées dans ce roman par un spécialiste émérite.

Merci encore une fois aux éditions du 38 pour ce merveilleux moment de lecture et à Gilles pour la qualité de son travail. J’ai hâte de découvrir vers quel autre sombre secret va nous emporter son tome 6.