Les chroniques de Susylee integrale

Présentation de l'éditeur

Après avoir fêté ses cent deux ans, Susylee décide de parachever sa quête d'identité et de retrouver celui qui a fait d'elle une vampire : Damian Arwels. Elle s'embarque pour le Vietnam où est réfugié son créateur. Mais les Traqueurs sont sur ses traces ainsi qu'une mystérieuse Madame Hô qui a besoin du sang de Damian pour devenir immortelle. Et puis le coeur de Susylee va battre pour les deux jumeaux : Damian et Soriel. Lequel va-t-elle choisir ?

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

La saga Des chroniques de Susylee m'est apparue comme une évidence le 1e avril 2011 et ce n'est pas une blague. Ensuite, tout s'est enchaîné très vite. L'été 2011, j'ai écrit d'une traite les douze chapitres que j'ai envoyés à quelques amis pour avis. Ils m'ont alors suggéré de faire publier le manuscrit alors qu'au départ, j'avais juste besoin de sortir cette histoire de ma tête. Je me suis laissée convaincre et j'ai commencé mes recherches d'éditeurs spécialisés dans la littérature vampirique. En mars 2012, au Salon du livre de Paris, j'ai complété ma liste d'éditeurs. Je leur ai envoyé une présentation de la saga et le manuscrit du premier tome : Les poussières de l'aube. En septembre, toujours aucune réponse. J'ai donc relancé tout le monde et là, Philippe Ward de chez Rivière Blanche a dit : « J'aime beaucoup votre roman, si vous le souhaitez, je le publie ». Je n'en croyais pas mes yeux ! C'est ainsi que le premier tome de ma saga a vu le jour, ou je devrais plutôt dire : la nuit, et qu'un rêve, non prévu, s'est réalisé.

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec les éditions Lune ecarlate.

~~~~~~~~~~
Mon avis:

 

Cette série nous emporte loin dans son récit.

Le premier tome nous a permis de rencontrer Susylee et avec elle de découvrir ce monde particulier des vampires. 

Sous l'égide de Kaï et de la famille Arwels, nous avons appris les rôles de chacun, suivi leur façon de vivre cette vie immortelle et appréhendé certains de leur choix. 

C'est ainsi que Les poussières de l'aube nous ont ouvert les yeux sur un monde à part, sur ses lois, et sur ses possibilités. 

Susylee de par son caractère rebelle et têtu a su nous attacher à elle. En la côtoyant page après page elle a su partager ses émois, ses besoins et ses rancunes. Elle a su aussi nous faire traverser une centaine d'années d'histoire dans l'Histoire. 

Avec la quête qu'elle s'est donné pour ce tome 2 ce n'est plus l'histoire que nous allons traverser mais le monde. Et principalement un pays que je ne connais que très peu et dont j'ai pu apprécier la beauté sous les yeux de Susylee et la plume languide de Cathy Coopman.  C'est ainsi que le lecteur a pu découvrir dans les derniers paragraphes du tome 1 qui était le créateur de Susylee. 

Hélas cela ne l'avance pas beaucoup de savoir qui il est. Maintenant elle en veut plus encore  dans les révélations et c'est pourquoi elle décide de partir en quête de son passé.

Cette fois son époque est beaucoup plus proche de la nôtre car nous sommes en 2013. 

Susylee de par sa qualité d'écrivaine a obtenu le statut d’ambassadrice culturelle du peuple vampire ce qui lui permet de voyager de par le monde sans avoir à rendre des comptes aux différentes Familles. C'est un avantage certain pour elle comme pour ses proches. 

Un indice la pousse à partir au Vietnam, le pays des fantômes et des esprits pour essayer de retrouver son créateur. C'est ainsi que nous allons découvrir ce pays au travers de ses yeux émerveillés. Cathy Coopman sait y faire pour nous faire rêver et pour nous donner la sensation que tout se passe naturellement. Quand vous lisez les chroniques de Susylee vous n'avez pas cette sensation d'une lecture pleine de rebondissements qui font frémir et de cliffhanger abominables. Et pourtant ils y sont mais vous êtes tellement pris dans le récit que cela ne fait que suivre le mouvement. Je ne sais comment expliquer mais sa façon de faire et si naturelle que votre lecture est sans cahots et pourtant pleine d'émotions, d'actions, de poursuite et de bagarres. Vous êtes plongés dedans comme dans un récit de voyage aventureux. 

C'est donc comme une conversation amicale que vous vivez ce récit et les rebondissements qui le composent, subjugués par la plume de la narratrice comme par une voix ensorcelante. 

Le tome 2 nous exhorte ainsi à suivre Susylee dans son besoin de connaître son passé pour se créer un avenir. Au travers des ruelles d'Ho-Chi-Minh ville, de Saigon, d'autres lieux paradisiaques du Vietnam nous avons suivi notre héroïne dans sa quête. Nous avons partagé ses frustrations, ses petits bonheurs et découvert les membres de cette famille avec un œil nouveau. 

Elle a beaucoup mûri déjà entre ces deux premiers tomes. Elle a ouvert les yeux sur certains de ses sentiments, sur sa capacité à ne pas faire toujours les bons choix sous couvert de se protéger. Elle a pris la mesure de ses regrets mais aussi de ses ambitions. Sur certains points que l'on pourrait qualifier de "professionnel", elle sait vers quel chemin tend son avenir. Sur un point de vue plus personnel elle a encore besoin de se retrouver et de faire les bons choix. 

Ce que j'ai aimé dans ces romans c'est la façon dont Cathy Coopman nous rend Susylee si attachante. Sous sa plume le récit n'en est plus un, c'est une conversation de salon en compagnie d'une amie chère à nos cœurs. Qu'il se passe une action violente, torride ou simplement quelques événements routiniers, on ne peut lâcher les pages du roman. Susylee m'a subjuguée par son charme, sa fraîcheur et sa sincérité. Elle m'a aussi émue par son côté rebelle, un peu tête brûlée. Son rejet de l'autorité même quand elle savait de source sure avoir tort. 

C'est une vampire tellement humaine encore malgré ses plus de 100 ans. Mais l'auteure ne nous laisse jamais oublier ce qu'elle est. Une piqûre de rappel arrive toujours à point nommé pour laisser dans nos mémoires que sa nature est sauvage, sanglante et parfois mortelle pour ceux de notre espèce, les humains. 

De même les personnages secondaires qu'ils soient humains ou vampires apportent au récit des informations qui nous plongent plus encore dans ce monde. Ils gravitent autour de Susylee et leur présence va tous d'une manière ou d'une autre l'amener à voir plus loin. Trahison, amour, tristesse ou doute. Ils vont lui apporter son lot de déboires et de joies. Et aussi permettre aux lecteurs de se plonger encore plus profondément dans cet univers. 

J'adore la plume de Cathy Coopman. Car retrouver Susylee après tout ce temps et cette fois pour découvrir la suite et fin de ses aventures m'a fait comme des retrouvailles familiales. On se sent sous son emprise comme dans un salon, à discuter amicalement autour d'un the avec une amie retrouvée. 

Susylee part à nouveau dans une quête quasi impossible où elle devra faire des choix cruciaux pour sa Famille et le monde qu'ils connaissent.