Hors piste

Présentation de l'éditeur

Marion, l’héroïne des Grandes jambes, a grandi et se retrouve en colonie de vacances dans une station de ski. La particularité de cette colo : interdiction d’utiliser son portable. Ce qui s’annonce comme une punition pour l’adolescente va lui permettre de se connecter à la « vraie vie » et d'élargir son horizon à travers des rencontres aussi étonnantes qu’enrichissantes.

 

Une semaine de colo de ski sans téléphone portable ! Voilà ce qui attend Marion. Comment survivre à cette épreuve ? Impossible de tenir une semaine sans contact avec ses amis !

À moins de rencontrer une étonnante camarade, des garçons mystérieux, des animateurs survoltés et de vivre la colo de toutes les expériences, en dehors des sentiers balisés…

Et si un tel programme parvenait à lui faire oublier totalement le collège… et même Grégory ?

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

Sophie Adriansen est l'auteure d'une vingtaine d'ouvrages (fiction adultes et jeunesse, non fiction), dont Max et les poissons (Nathan) sélectionné pour 13 prix.

Elle anime des ateliers d'écriture en milieu scolaire et tient depuis 2009 le blog Sophielit, finaliste du Prix ELLE 2011.
Formée à l'écriture cinématographique à la Fémis, elle écrit actuellement le scénario librement adapté de son roman Quand nous serons frère et sœurs et sortira un roman adulte chez Fleuve à la rentrée.

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec Netgalley France et les éditions Slalom.

Dans le cadre du challenge « Dézingue ta PAL » du blog Les lectures de Kriemhild

 

2_challenge saisons-pal-2018-février

~~~~~~~~~~
Mon avis:

 

Je retrouve avec joie Marion. Cette jeune ado aux problèmes de son âge que j'avais découverte avec "Les grandes jambes" l'an dernier. Il s'agissait alors d'un voyage scolaire à Amsterdam en classe de cinquième qui avait changé beaucoup de choses dans sa manière de voir la vie.

 

Deux ans ont passé. Elle a grandi, ... encore... Et mûri aussi... un peu. 

Marion est toujours aussi grande. Forcément. Elle a de moins en moins de problèmes de pantalons trop courts même si cela reste parfois problématique de temps en temps. Et cette fois elle a aussi un problème de colonie de vacances. 

14 ans. L'année du brevet et voilà que ses parents l'envoient aux vacances de février en colonie dans les Alpes. Ô ce ne sont pas les premières, elle y va tous les ans. Mais cette fois ce sont les Alpes et surtout une semaine hors connexion totale. Pas de téléphone autorisé. L'horreur absolue quand on est une ado de 14 ans pour qui la vie se résume à deux choses : les garçons et un téléphone en ligne. 

J'aime la plume de Sophie Adriansen. En écrivant à la première personne, elle nous plonge direct dans le quotidien et les affres de la vie d'adolescente de Marion. En fait, il s'agit même de son journal ce qui rend les émotions plus vraies, plus intenses puisqu'elles les transposent telles qu'elle les vit. Le récit est ainsi agrémenté de quelques illustrations de ce carnet intime qui nous rendent encore plus proches de Marion.

Osez dire que certains points ne vous ont pas rappelé votre propre adolescence? 

Depuis les précédentes vacances, elle et Grégory sont séparés. Mais ils le vivent bien. Enfin surtout lui!  

Mais la colo c'est un monde à part. Alors pas question de se morfondre. Il faut la vivre à fond. 

Ce que j'aime avec Sophie Adriansen c'est que sous couvert d'une histoire gentille et fraîche, elle sait mettre en avant des sentiments importants comme l'amitié, la solidarité, l'amour aussi. Elle donne une vision réelle de l'adolescence et ses petits déboires mais aussi elle nous montre qu'avec la bonne façon de voir les choses on peut changer le monde. Le sien à tout moins. Ces récits ont toujours une petite leçon de vie à découvrir et à assimiler sans pour autant être saoulant. Elle nous montre comment améliorer la vie d’ado en ne tenant pas compte des préjugés, des regards des autres, de ces différences.

Ici Marion part perdante pour cette colo. Mais ce qu'elle va y vivre va lui prouver que la vie ce n'est pas forcément que son téléphone, les copains du collège et son ancien petit ami. 

C'est un récit vraiment agréable qui devrait faire sourire les adultes et donner une image différente aux jeunes lecteurs de cette période trouble qu'est l'adolescence. 

Au travers des expériences de chacun, elle raconte leur histoire et nous décrit leur façon à chacun de réagir. 

Kenny, par exemple mérite le détour même si de prime abord il fait un peu trop rebelle pour les adultes de la colonie. Il a ses fêlures et ses bons côtés. Jordane semble si sûre d'elle malgré son côté boulotte au look improbable. Elle est délurée mais surtout très attentive et psychologue.

Sabine est l'exemple même de l'adulte qui n'a pas oublié son adolescence et les questionnements qui vont avec. Cela la rend amicale mais sans oublier son rôle de G.O.

Cette fois encore Marion va appréhender son avenir différemment grâce à cette colonie et ce qu'elle va y découvrir sur elle-même et sur les autres. 

De plus, la playlist assorti à ce roman n'est pas pour me déplaire. J'ai recherché les musiques que je ne connaissais pas et apprécié au moins les textes, si pour certaines elles ne correspondaient pas à mes goûts. Cela donne là encore un effet de réalisme aux écrits de cette ado et nous aide à plonger dans son monde. 

J’avais déjà vraiment aimé les précédents récits des aventures de Marion. Ce deuxième opus me prouve que j’avais raison et me montre aussi que le faire partager à nos ado est vraiment une chose à faire. Ils apprécieront la plume de l’auteure, son humour mais surtout cette façon de s’intégrer dans leur vie sans s’imposer. Elle sait parler aux jeunes et les faire réfléchir au travers des vécus de ses personnages.
A découvrir donc si ce n’est déjà fait.