Ceux du Mercure

Présentation de l'éditeur

Automne 1890
Sainte-Victoire, la capitale de Kerys, connaît une paix relative : les brigades du mercure veillent au grain, contiennent les attaques d’Abominations et scellent les failles par lesquelles ces féroces créatures apparaissent.
Cette fragile quiétude vacille quand une bombe explose au cœur de la ville. L’enquête de la police semble impliquer un mécanicien des brigades du mercure. Le capitaine Honoré Rocheclaire doit faire la lumière sur cet incident. Mais rapidement, l’affaire prend des ramifications inattendues. Pourquoi des ressortissants austréniens, nation en froid avec Kerys, se mêlent-ils de la partie ? Que cache Maximilien Rocheclaire, le brillant oncle d’Honoré ? Pourquoi les Abominations, qui jusque-là s’étaient tenues tranquilles, recommencent-elles à attaquer ?
Face à ces questions, les certitudes que les mercuriens tenaient pour acquises pourraient bien voler en éclats…

Ceux du mercure est le premier tome d’une trilogie alliant univers steampunk et horreur lovecraftienne, le tout avec une bonne dose d’humour et des personnages au caractère bien trempé. Au programme : aventure, action, Abominations, corsets et hauts-de-forme!

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur


Catherine Loiseau est née en 1985. Le virus de l’écriture l’a prise à 16 ans et ne l’a pas lâchée depuis. Elle s’est tout de suite orientée vers les littératures de l’imaginaire, avec une préférence pour la fantasy. La faute à qui ? Peut-être à sa mère qui lui lisait des contes de fée. Ou la faute à Asimov, Tolkien, Lovecraft, Pratchett, Martin, Marion Zimmer Bradley, Mercedes Lackey, Brandon Sanderson, Pierre Pevel, Johan Heliot, Matthieu Gaborit et tous les autres. Elle partage ses loisirs entre l’écriture (bien entendu), mais aussi le dessin, la couture de vêtements (plus sombres les uns que les autres), et l’apprentissage de l’escrime renaissance italienne.



~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec l’auteure.
Challenge Mystérieux mystère de Frogzine mois de décembre 2017

Challenge mystere Decembre 2017 Frogzine

~~~~~~~~~~
Mon avis :

Je peux le dire maintenant, lire le recueil de nouvelles « Nouvelles de Kerys » avant fut une belle idée. Car même si j’aurais pu largement apprécier la qualité de plume et de scénario de Catherine Loiseau sans ça, j’y aurais perdu quelques informations intéressantes et une ambiance qui m’a bien aidée à me plonger sans filet dans ce roman.
J’ai adoré retrouver les personnages des nouvelles comme Honoré de Rocheclaire, Artemise , Erika ou Ripley mais aussi les inventeurs foldingues que sont l’oncle Maximilien de Rocheclaire et son comparse et complice en inventions loufoques Legrand.

Pour vous situer un peu le contexte, cet univers est constitué de plusieurs états qui subissent les attaques de créatures bizarres et dangereuses appelées Abominations. Chaque état a créé ses défenseurs en fonction de ses trouvailles en armement mais surtout de ses richesses.
Une grande inégalité règne ainsi entre eux et crée des inimitiés même entre membres des brigades de défense.

Honoré de Rocheclaire fait partie des brigades de mercure, sur l’île de Kerys. Ile aux revenus suffisants pour se payer des armes en bon état, les changer et continuer à garder un semblant de vie sociale et animée dans ses rues. Dandy et galant homme en plus d’être un très bon combattant des forces des brigades du mercure il va être ici au cœur de l’aventure.
Lorsqu’une bombe explose au cœur de la ville, lui et quelques-uns de ses amis font partie des premiers sur place pour en démordre avec un éventuel assaillant.
Le commissaire …, ennemi juré d’Honoré depuis une histoire entre ce dernier et son épouse, tente de lui mettre sur le dos nombre de faits non avérés. Et quand des éléments de l’enquête semblent mener droit aux brigades du mercure, cela ne s’arrange pas.
De plus, comme si un ennui ne pouvait arriver seul, les Abominations qui s’étaient tenues jusqu’alors assez tranquilles, ont repris les hostilités. Et leur façon de faire a changé au grand dam et hélas désespoir des brigades.

Voici donc Honoré en quête de vérité. Qui est à l’origine de cet attentat ? Pour quelles raisons essaie-t-on d’impliquer les brigades du mercure ? Et surtout pourquoi les Abominations semblent-elles évoluer là ou en quarante ans elles ne l’avaient jamais fait ?
Tout cela ne serait-il qu’un complot des états voisins ?

Car la richesse et le développement en armement est loin d’être le cas dans les autres états. Outre une lutte contre les Abominations depuis plus longtemps, ses états sont pauvres et peu enclins au modernisme par manque de moyens mais surtout d’ouverture d’esprit.

Ainsi Sainte-Victoire la capitale de l’île de Kerys est-elle le siège d’une vie assez festive et colorée, riche en dandies et belles dames. Mais aussi en inventeurs et scientifiques. Elle a l’avantage aussi, quoique récent de laisser aux femmes le droit d’entrer dans les universités et Artemise est un exemple magnifique de travail acharné et de réussite malgré un métissage que d’aucuns considèrent encore d’un mauvais œil jaloux et raciste. D’autres jeunes femmes vont avoir la part belle dans ce récit, et j’ai adoré les suivre dans leur évolution et leur émancipation.

Erika quant à elle vient d’Austrénie. Là-bas les femmes n’ont qu’un rôle décoratif et ménager. Alors pour elle, Kerys est à la fois l’ennemi et la tentation. De plus Honoré lui fait de l’œil et elle n’y est pas totalement insensible. Mais sa mission est son but premier et ce qu’elle va apprendre pourrait bien changer la donne face aux Abominations mais aussi face aux kérisiens.

Un autre point qui pourrait devenir important, que cache donc Maximilien de Rocheclaire à tout le monde ? Les rares indices, qui vont nous être dévoilés subrepticement, sont inquiétants tant pour la santé du cher homme que pour l’avenir de Kerys.

Alors ce n’est pas compliqué, arrivée là de ma chronique je pourrais vous dire tout le bien que je pense des personnages, de leurs caractères complexes et attachants, de ces scènes d’action qui frisent le cinéma grand écran, ou de cette intrigue qui m’a tenu en haleine jusqu’au bout.
Mais je risquerais de spoiler un peu, de montrer de la préférence ou du dédain selon les informations reçues et ce serait vous gâcher cette lecture qui en vaut largement la peine.
Je dirais simplement que j’avais beaucoup apprécié la plume de Catherine Loiseau en découvrant sa série steampunk humoristique « La ligue des ténèbres ». Les personnages déjà étaient bien campés et nous emportaient dans leurs aventures délirantes avec délectation.
Ici l’univers de Kerys est empli d’images, de créatures et d’inventions qui font vibrer l’imagination du lecteur. Les Abominations et leur classification apporteront quelques éléments connus ou plutôt souvenirs aux lecteurs du défunt Lovecraft. Les descriptions sont visuelles et vivantes, les personnages ont tous un petit quelque chose qui les rend unique et différent.
Je ne saurais dire à qui va ma préférence car ils ont tous un côté fragile derrière une solide carapace de force et de fierté pour certains.
C’est donc un premier tome qui tient ses promesses de nous emporter avec lui et qui laisse un goût de trop peu une fois la dernière page tournée.
Je remercie encore une fois l’auteure de sa confiance. Je savais que je ne serais pas déçue mais pas que j’en redemanderais aussi vite ;)