163 - Nouvelles de Kerys

Présentation de l'éditeur

Un XIXe siècle différent. Une île : Kerys. D’un côté de l’étau, les Abominations qui l’assaillent, de l’autre, les intrépides brigades du mercure ; au milieu, les Kerysiens et leur caractère bien trempé. Joignez-vous à la mêlée au fil de six nouvelles riches en action et en humour !

Avec son Petit manuel à l’usage des distraits, le capitaine Honoré Rocheclaire espère faire de ses bleusailles des mercuriens accomplis. Mais le chemin semble long… Sans compter que sa soirée en ville prend un tour inattendu dans L’Abominable monstre du Victorien, quand lui et ses amis découvrent une Abomination qui évolue librement dans le fleuve. Les mercuriens arriveront-ils à arrêter le monstre avant qu’il ne s’attaque à des civils ?

Pendant ce temps, de l’autre côté de la mer, en Austrénie, Érika Zhaan, ravissante jeune femme et redoutable exterminatrice d’Abominations, tente de prendre un repos bien mérité. Hélas pour elle, les ennuis accourent et Les vacances d’Erika Zhaan promettent d’être mouvementées…

Puisqu’il n’y a pas de lutte sans science, l’émérite Maximilien Rocheclaire, inventeur de génie à qui l’on doit les androïdes, champion de la lutte contre les Abominations, s’adonne à ses loisirs annexes. L’Expérience qu’il s’apprête à mener pourrait se révéler… explosive.

Nouvelles de Kerys est un recueil inédit de Catherine Loiseau, situé dans l’univers de Ceux du mercure. Il se situe chronologiquement avant le roman éponyme et peut être lu indépendamment.

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur


Catherine Loiseau est née en 1985. Le virus de l’écriture l’a prise à 16 ans et ne l’a pas lâchée depuis. Elle s’est tout de suite orientée vers les littératures de l’imaginaire, avec une préférence pour la fantasy. La faute à qui ? Peut-être à sa mère qui lui lisait des contes de fée. Ou la faute à Asimov, Tolkien, Lovecraft, Pratchett, Martin, Marion Zimmer Bradley, Mercedes Lackey, Brandon Sanderson, Pierre Pevel, Johan Heliot, Matthieu Gaborit et tous les autres. Elle partage ses loisirs entre l’écriture (bien entendu), mais aussi le dessin, la couture de vêtements (plus sombres les uns que les autres), et l’apprentissage de l’escrime renaissance italienne.



~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture personelle. Recueil à découvrir gratuitement sur toutes plateformes numériques..

~~~~~~~~~~
Mon avis :

Comme chaque fois que je lis un recueil de nouvelles c'est la peur au ventre que je m'attaque à la chronique. Il s'agit là de ma bête noire personnelle. 

Ayant découvert la plume de Catherine Loiseau avec sa série La ligue des ténèbres je n'ai pu refuser lorsqu'elle m'a gentiment proposé de découvrir son nouveau roman "Ceux du mercure". Il faut dire qu'elle me l'a présenté comme du Steampunk mon péché mignon. J'ai dit oui. 

En cherchant des infos sur le roman pour préparer ma fiche je suis tombée sur ce recueil de nouvelles ayant lieu dans le même univers et donc en complément du roman. 

Ces quelques nouvelles sont là pour nous présenter l'univers de Kerys et surtout ses personnages principaux. 

La brigade du mercure par exemple dont vous allez pénétrer les rangs en découvrant le fascicule d'incorporation dans « Le petit manuel à l'usage des distraits ». Bref, plein d'humour et d'ironie il met le futur jeune brigadier dans le bain en lui parlant de tous les dangers mais surtout de ses devoirs au sein de la brigade. Cela donne ainsi au lecteur une ambiance générale, des informations sur la lutte qui existe entre les brigades et les Abominations ainsi qu'un aperçu de l'entraînement dont ils bénéficient. 

Signe du capitaine Honoré Rocheclaire ce petit manuel nous présente aussi un des personnages principaux que nous retrouverons en situation d'action dans le roman et les nouvelles suivantes. Il est le point d'orgue du roman et semble avoir une place intéressante dans ce recueil, qui en acteur principal, qui secondaire mais on le sent toujours assez proche.

Les autres nouvelles vont ainsi nous présenter divers personnages, leurs origines, leurs missions et faire un bref schéma de leur psyché. 

On va ainsi découvrir dans " Les vacances d'Erika Zhaan", une jeune femme austrénienne, rusée et mélomane à ces heures ainsi que ces deux compagnons de chasse aux Abominations. Amis, ennemis on n'en sait encore rien car sa mission semble jeter un trouble dans le peu de connaissances de cet univers que nous possédons déjà. 

"L'abominable monstre du Victorien" nous met en présence réelle avec Honoré Rocheclaire, le fameux signataire du petit manuel et de quelques-uns de ses compagnons des brigades du Mercure. 

Nous faisons aussi connaissance de son oncle, un auguste inventeur doux dingue toujours accompagné de Ripley, une jeune femme très surprenante.
Accessoirement son garde du corps, elle se dévoile un peu plus grâce à la nouvelle suivante "Les ancêtres de Ripley". De même d'ailleurs que le professeur Maximilien Rocheclaire. On sent derrière l'inventeur un peu fou un être blessé et une faille profonde. 

C'est une sacrée famille que les Rocheclaire entre l'oncle un peu fou et le neveu tout à fait dandy en plus d'être le capitaine des brigades. Aucun ne semble montrer ce qu'il est réellement. Cela donne un air de mystère qui me plaît particulièrement de creuser prochainement avec le roman de cet univers "Ceux du Mercure". 

D'autres personnages des brigades vont ainsi nous être exposés dans leurs forces et leurs faiblesses. Ce qui apporte une vraie lumière extérieure je pense à la lecture prochaine du roman. 

Alors à lire avant? À lire après? L'auteure elle-même m'a conseillé de faire à mon choix. 

Un point commun à nos chers inventeurs rencontrés. Ils semblent tous un peu fous. Inventeur hors pair, bricoleurs de génie mais sensiblement tous un peu foldingues. C'est aussi un point supplémentaire qui me donne envie d'en savoir plus sur cet univers. 

Je dirai donc à lire avant le roman. Mais je vous confirmerai cela une fois celui-ci lu ;)

En attendant j'avais beaucoup aimé le style et la plume de Catherine Loiseau avec les aventures de la Ligue des ténèbres. Ces petites nouvelles confirment mon engouement car elle sait manier l’action et l’humour tout comme la dérision et l’émotion. A découvrir donc sans modération.