Présentation de l'éditeur:

Je m’appelle Katia, j’ai quinze ans et un pouvoir hors du commun que beaucoup convoitent. C’est pourquoi je n’ai pas le droit de sortir ou uniquement sous bonne garde. J’ai peu d’amis à part Sophie, une élue de la Foudre qui partage ma chambre à l’internat du SCISCO. Je ne m’intéresse pas aux garçons. J’attends qu’on trouve enfin mon âme sœur et j’espère que notre relation sera d’amour. Ce serait tellement plus simple. Seulement... ça n’aurait jamais dû être lui.

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

Perrine est née en 1982 dans la ville où coulent les bulles, près de la cathédrale où furent sacrés les rois de France. Comme elle était bonne en maths, elle fit une école d’ingénieur et travailla 4 ans dans la sûreté nucléaire entre Avignon et Narbonne. Mais ce travail, bien que lucratif, l’ennuyait et elle avait toujours aspiré à être une artiste. Elle démissionna donc en 2010 et suivit son mari en Auvergne. L’ennui au bureau aidant, elle avait commencé à poser quelques lignes d’un projet de roman. Néanmoins, ce n’est qu’en 2011 que naît l’idée du premier tome de la saga La Guerre des Éléments, un dimanche matin au réveil. Les premières images du premier chapitre venaient d’apparaître dans son sommeil.

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

 

Lecture personnelle..

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Après avoir ouvert le premier tome de la guerre des éléments et l'avoir littéralement dévoré je ne pouvais attendre pour en connaître la suite.

 

Nous retrouvons donc nos principaux personnages avec quelques années de plus.

À vrai dire je m'en doutais même si le fait que Matthieu n'ait rien tenté en 10 ans me paraissait plutôt surprenant.

Katia est donc devenue une jeune fille de 15 ans et tout comme Avril, elle expérimente les émois et désespoirs adolescents.

Il y a certaine similitude entre les deux jeunes femmes, leur meilleure amie, leur relation complice et cette propension à réagir de manière totalement irresponsable dans les émotions fortes.

On retrouve avec Katia, les affres de l'adolescence rebelle. Elle veut ce qu'elle ne peut avoir et égoïstement serait prête à tout pour, sans se soucier des autres ou plutôt en omettant d'y penser pour ne pas se sentir coupable de cet égoïsme.

Au vu de ce que devient sa vie et ses envies de bonheur on est assez tenté de la soutenir dans ses projets fous. Nous avons tous été un brin rebelle pendant notre adolescence et nous nous retrouvons donc un peu en elle. Là où nous n'avons peut être rien tenté nous même à cette période, nous louons son courage de le faire. Puis notre vision adulte prend le dessus et l'on voit alors les risques inutiles et parfois stupides que cela entraîne pour elle. Nous ne frissonnons plus d'anticipation devant ses actions et son courage mais de terreur devant sa témérité et son inconscience. Qu'elle que soit donc l'âge du lecteur elle ne peut laisser indifférent.

D'un autre côté, les autres personnages concernés par les actions inconsidérées de Katia, tel Neil nous marque eux aussi et cela nous rend indécis de la conduite à tenir tout comme elle.

Avril et Snow sont devenus adultes et leur amour est quelque part une constante dans la vie de Katia mais aussi une souffrance de ne pouvoir la partager.

Le destin semble la tourmenter à dessein et on va se demander longtemps si c'est pour forger son caractère , un mauvais karma tout simplement ou une machination de l'Obscurité.

Le retour sur le devant de la scène de personnages tel Matthieu, plutôt effacé dans le premier tome mais beaucoup plus mature et sournois dans celui-ci nous donne un bout de réponse.

 

Comment vivre dans la peau d'une adolescente de 15 ans , frustrée de liberté et de sentiment tout ça parce que le monde croit que vous êtes CELLE de la prophétie.?Tout semble tourner autour de cela pour les autres et l'on ressent bien en Katia ce rejet de cette situation qui la met à part. Elle souhaite une vie normale, entourée de ses amis et d'un petit ami avec qui elle peut partager des choses. Ce destin que l'on lui prédit semble la condamner à une certaine solitude intérieure malgré des amis fidèles et sensibles qui l'entourent.

L'arrivée dans sa vie de son âme sœur aurait du être le summum du bonheur. Et là encore cette prophétie semble tout chambouler. On comprend alors ce côté un peu rebelle et rétif (normal pour un élémentaire équidé me direz-vous) qu'elle affiche.

Là encore j'ai plongé dans ce livre comme dans une piscine un jour de canicule. Il m'appelait, semblait vouloir être lu sans attendre.

Tout comme le premier tome les personnages sont attachants, drôles et sincères même dans leurs erreurs.

Chacun a dans son pannel de traits de caractère quelque chose pour vous inclure toujours plus dans le livre, vous identifier à eux.

J'ai ri, ressenti de l'injustice et de la colère tout comme eux, voulu en secouer certains et en embrasser d'autres, les cajoler ou les comprendre.

En fait, j'ai tout simplement vécu avec eux cette aventure de l'intérieur. Tel un petit élémentaire virtuel ou invisible.

L'action est là encore bien présente et on ne peut s'ennuyer un seul instant. Les passages plus calmes semblent là pour nous laisser reprendre notre souffle mais aussi essayer de solutionner les problèmes rencontrés . Tout cela avant de repartir sur des chapeaux de roue à la suite des émotions de Katia et de leurs conséquences et répercussions sur elle et ses amis.

C'est donc un coup de cœur qui se profilait déjà avec le premier tome mais que je confirme avec celui-ci.