the-iron-seas,-tome-1---le-duc-de-fer-2898352-264-432

Présentation de l'éditeur:

Il a libéré l'Angleterre du joug de la Horde. Pour tous, il est le duc de Fer, héros craint et adulé. Pourtant, quand un homme assassiné est retrouvé chez lui, Rhys Trahaearn comprend que certains ne le craignent pas. A commencer par Mina Wentworth, chargée de l'enquête. Séduisante, mystérieuse... et très douée. La posséder devient bientôt l'unique quête de Rhys, alors qu'une conspiration menace l'Angleterre.

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

Passionnée par les contes de fées, les comics et la littérature romanesque, elle a trouvé sa voie en écrivant des romans à mi-chemin entre le paranormal et l'urban-fantasy. Depuis un premier roman paru en 2005, elle est l'auteur de deux séries : The Guardians et Iron seas, qui ont reçu un chaleureux accueil outre-Atlantique. Ces univers futuristes où se mêlent suspense et sensations fortes nous invitent à un voyage des plus saisissants.

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

En lecture personnelle pour mon challenge Steampunk.

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Angleterre, sous le règne d’Edward
Mina Wentworth, fille du comte de Rockingham est une jeune femme à part. Outre ses origines métissées dues à une Frénésie (je vous en toucherai deux mots plus tard), elle est aussi inspecteur de police à Scotland Yard sous les ordres d’une femme de caractère la divisionnaire Hale.
C’est d’ailleurs ce qui va la mener dans le jardin du duc de Fer Rhys Trahearn, héros national depuis qu’il a libéré l’Angleterre du joug de la Horde.
L’Angleterre a vécu des années sombres sous la férule de la Horde après son invasion par ses barbares de l’Est aux traits Mongols. Certains nobles ont fui vers les Amériques pour se sauvegarder et ont ainsi fait fructifier leur bien. D’autres n’ont pas eu cette chance ou ont préféré rester et ont du subir de nombreux changements et outrages. Car la Horde pour contrôler ses ouailles leur a implanté des nanoagents par ruse tout d’abord en les faisant passer dans les importations de sucre. Puis une fois ces nanoagents bien place dans le corps des Anglais, ils ont déferlés sur le pays et grâce à une fréquence radio particulière ont pu paralyser tous les citoyens contaminés, surnommés depuis les « bogués ».
Le capitaine corsaire Trahearn a profité de son immunité à cette fréquence pour attaquer la Tour de la Horde avec son équipage et a ainsi gagné leur indépendance et le droit à son titre de Duc de Fer.
Depuis les expatriés, surnommés « expats » reviennent récupérer leur bien mais ce qu’ils n’ont pas prévu c’est que pour survivre à Londres sur la durée il vaut mieux être bogué.

Mina Wentworth est donc une jeune femme issue de la noblesse cependant son seul tort et elle le paie à chaque instant et d’être une enfant de la Frénésie. Il a trente ans de cela, le darga de la Horde a donné une grande soirée. Tous les nobles étaient tenus d’y assister. Pas un seul ne savait que la Horde avait planifié une grande Frénésie ce soir-là. Tous les bogués avaient alors été pris de frénésie sexuelle… Ceux de la Horde aussi, dans une moindre mesure. Sa mère s’était alors accouplée avec l’un d’eux sans espoir d’y changer quoique ce soit ou de refuser. Neuf mois plus tard elle mit au monde sa fille, Wilhelmina, bébé aux yeux bridés. Depuis chaque jour, elle est confrontée à la haine de ces compatriotes en qui elle rappelle d’odieux souvenirs et les insultes ou crachats ne sont pas rares sur son chemin. C’est pourquoi j’ai apprécié cette jeune femme fière et courageuse, qui subit tout cela avec stoïcisme. Sa fragilité est là, on le sent mais elle ne la montre pas. De plus elle est intelligente et férue de médecine ce qui en fait un des coroners des forces de police. Un seul mot d’ordre, l’honneur, une seule mission, protéger l’Angleterre quitte à risquer sa vie. Elle est magnifique, rebelle et courageuse.

De son côté le duc de Fer est un héros.
Pourtant en tant qu’homme il est aussi un véritable mufle à son corps défendant. Ce beau gosse viril ne sait pas y faire avec les femmes, ou plutôt avec Mina. Persuadé que tout s’achète il pense pouvoir faire de même avec cette jeune et jolie inspectrice qui vient fourrer son nez dans ses affaires depuis qu’un cadavre a été retrouvé sur son perron. Il va cependant vite se rendre compte qu’il y a quelque chose derrière ces beaux yeux bridés et qu’elle mérite le respect. Ancien capitaine, on retrouve en lui tout ce qui en fait un chef, le charisme, la ruse, le respect de ses amis ou de ses ennemis par la peur s’il le faut.
C’est un personnage attirant et sombre. Tout comme Mina il n’est pas simple à cerner.

La plume de Meljean Brook est une aventure à elle seule. Ses personnages sont profonds et complexes, leurs joutes verbales et physiques me rendent euphorique et j'ai hâte de suivre la suite de leurs aventures.
Mélange de récit pirate et de Steampunk, de policier et de romance c'est un pur plaisir.
L'intrigue nous tient en haleine car elle est se complique au fur et à mesure à notre plus grand bonheur.
Ce qui n'était à l'origine qu'une enquête sur un meurtre devient de plus en plus tissé comme un complot à grande échelle.
Et pour de l'action, il y en a.
La scène du Kraken ou celle plus tôt dans les souterrains sont parfois à couper le souffle. Mon imagination s’est envolée et j’ai cru voir un film à la Pirates de Caraïbes ou à la Wild Wild West. Entre armes particulières, zombies, créatures de légende ou inventions machiavéliques on ne s’ennuie pas un instant.
Mina, son sergent Newberry et le duc de Fer se lancent dedans à corps perdus par principe pour les uns, par esprit de possession pour d'autre. Mais quelque soit leur motivation, chaque personnage est haut en couleur et nous attire dans les filets de l'histoire.
Alors préparez vous à un abordage sans coup de semonce et vous serez encore en dessous du plaisir que vous récolterez à cette lecture.