118 - Agnes Price 1Présentation de l'éditeur

En ouvrant mon cabinet de détective privé, à Malmö, dans le sud de la Suède, j’étais loin d’imaginer que le monde dans lequel j’évoluais, n’était pas celui qu’il paraissait être. C’est en me confiant une obscure enquête sur une affaire classée, qui semble d’ailleurs étroitement liée avec ma famille, que je vais découvrir que la magie nous entoure. Et cerise sur le gâteau, Aymeric, le type sur lequel je craque essaie de me dire des choses sans pouvoir le faire.
J’aurais préféré une initiation en douceur, mais le destin en a décidé autrement !

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Européen de par ses origines, Sebastian Bernadotte adore voyager. Enseignant, fan inconditionnel de littérature, ses goûts peuvent aller de Federico Garcia Lorca à Tolkien en passant par Åsa Larsson, Anne Rice ou encore Carlos Ruiz Zafón. La musique occupe également une place importante dans sa vie, après avoir écrit pendant longtemps les paroles de chansons, il commence à noter des histoires qu’il aurait envie de lire.
C’est en 2015 qu’il franchit le pas et décide d’envoyer son premier texte, une nouvelle intitulée « Un Weekend à Copenhague », qui sera publiée dans le recueil « Premier Amour ». En 2016, le premier tome de la trilogie « Agnès Price », un thriller fantastique scandinave, voit le jour.

Également présent sur les réseaux sociaux:
Facebook: https://www.facebook.com/Sebastian-Bernadotte-1646550135611847/
Twitter: https://twitter.com/S_Bernadotte
Instagram: https://www.instagram.com/lilalilith/

 

 

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture personnelle dans le cadre du challenge d’été.

 

 

 

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

En mai dernier je suis allée aux Imaginales, comme vous vous en rappelez peut être. J'en ai ramené quelques ouvrages dont celui-ci. 

Il est arrivé dans ma PAL sous la chaude recommandation, non pas de son auteur, mais de son voisin de tablée : Thomas Andrews. Il a su me vendre le résumé à sa façon et j'ai de suite craqué. 

Maintenant que je l'ai lu, je n'ai qu'un mot à dire : génial!!

Si au hasard d'un prochain salon, Thomas Andrews vous conseille un roman, achetez le!

Sebastian Bernadotte a une plume pleine de rondeur et d'humour qui font de son roman un merveilleux moment de fraîcheur et de bonne humeur. Attention ce n’est pas de la Chicklit lit mais bien de l'urban. Ce qui fait qu’outre cet humour entraînant les personnages sont eux aussi plutôt bien construits et intéressants. 

Agnès Price a dû quitter la police après une enquête qui s'est mal terminée et trop de mauvais souvenirs. Elle est ainsi devenu détective privée et son quotidien dans ce métier la porte à enquêter sur des affaires parfois glauques mais qui restent dans le domaine du réel. 

Pourtant lorsque Matthias Enqvist lui confie la réouverture d’une enquête classée elle ne sait pas encore dans quoi elle va se lancer ni les bouleversements que cela va lui occasionner. 

Cela débute par une "perte de mémoire" forcée. Des tentatives d'intimidation. Des découvertes surprenantes sur certains de ces amis. Mais aussi et surtout sur un lien assez fort avec sa propre famille et les secrets qui y sont liés. 

L'auteur nous entraîne à la suite d'Agnès sans heurt, sans façon, naturellement. Elle nous plait de suite avec son franc parlé, sa fragilité et ses fantasmes débridés sur le bel Aymeric. Sa secrétaire ou son amie ne sont pas en reste niveau humour. Les personnages sont piquants et parfois plein de mystère. C'est ce qui va nous emporter vers l'autre côté du miroir. Et ce à notre plus grande joie. 

Le scénario est ficelé comme un rôti. Il est à la fois appétissant extérieurement par sa façade dorée et saignant à cœur. Car Agnès n'est pas au bout de ses surprises avec cette enquête classée. Des choses improbables comme la magie, les personnages des contes et légendes nordiques ou encore des langues anciennes vont entrer dans sa vie. 

Pas facile alors de rester stoïque. 

Et c'est justement sa façon de réagir qui va donner toute sa saveur à notre rôti scénaristique. Agnès Price est pleine de contradiction. On l'adore sans se forcer mais parfois on voudrait la secouer. Pourtant elle enquête de main de maître et ses avancées vont nous pousser à tourner les pages avec anxiété et surtout impatience. 

Un vrai petit bijou donc que ce roman tant par son contenu que par la plume de Sebastian Bernadotte. 

Une découverte que je vous conseille à mon tour et pour laquelle je ne remercierai jamais assez Le duo de choc que sont Thomas Andrews et son compère Sebastian.