045 - Terre brûlée 1Présentation de l'éditeur


Sur les Terres d’Hauteroche, le royaume d’Indar était une contrée paisible. Eleanor, la duchesse en titre, était mariée au Duc de Vaneim. L’apparition du mage noir, Sankdir, Prince de l’Outre-Terre, va venir perturber le cours des choses. Condamnée à l’éxil, Eleanor doit prendre la fuite accompagnée de sa fidèle servante Katrina et du maréchal ferrant Trinks. La duchesse devra faire face à la réalité de sa situation et prendre des décisions qui changeront sa vie à tout jamais.

La compagnie affrontera de multiples dangers lancés à leur encontre par la mage noir le plus puissant de tous les temps.

Qu’adviendra-t-il d’eux ? Parviendront-ils à en réchapper ?

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

Astrid Causse est une jeune auteure à l'imagination débordante. Passionnée de cinéma, de musique (en particulier de chant) ainsi que de littérature, elle vit au rythme de l’événementiel artistique. Sa volonté d'écrire un roman s'est donc révélée comme une nécessité afin de poser sur le papier toute l'étendue de sa personnalité. Âgée de 25 ans, elle est dîplomée d'un Master en Préhistoire, une formation qui la passionne et nourrit son intérêt pour les cultures anciennes. Elle a commencé très tôt l’écriture avec des nouvelles ainsi que des fictions inspirées de séries télévisées (Without a Trace, Supernatural, Stargate, etc.). D’autre part, son enthousiasme s’exprime pleinement à travers l’écriture de scénarios.

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec l’auteure.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Cela fait quelques temps déjà que je suis la page et le site d’Astrid Didou Causse et que je fais partie des Hauterochiens impatients d’en découdre avec cette histoire.
Ce roman fantasy nous est décrit de façon vraiment attirante et les illustrations proposées pour le découvrir sont, en toute bonne foi, magnifiques.

Je vous en mets une ou deux pour vous imprégner de ce royaume particulier et fantastique.

Les Terres de Hauterochecarte Outre-TerreHauteroche

 

Lorsque le synopsis est venu se rajouter à tout cela j’étais conquise.

Hélas, car il y a un hélas, je n’avais encore jamais vraiment lu la plume de l’auteure ailleurs que sur son site ou sa page et aucun non plus de ses précédents romans.
Et je dois dire que, j’étais tellement impatiente, que cela a peut-être été ce qui m’a perdue.
Je n’ai absolument pas accrochée à celle-ci à mon plus grand désarroi.

De nombreux éléments importants de la Fantasy y sont, les créatures extraordinaires (dragons, sylphes, nains …), la magie bonne ou mauvaise, la quête initiatique de l’héroïne accompagnée d’un panel de compagnons qui parfois atypiques sont tout autant de manière de découvrir ce monde à leur rencontre.

Pourtant il m’a manqué quelque chose.

Car je ne renie par le fait que ceci est un récit intéressant avec un scénario qui contient ce qu'il faut d'action et de magie pour être attrayant et pousser le lecteur à ouvrir la première page. Les illustrations et la couverture sont magnifiques et donnent un aperçu des aventures que l’on attend à y trouver.

Cependant le récit manque parfois un peu de maturité et j’en ai le regret, de corrections, pour éviter quelques redites et incohérences.
Certains personnages sont capables de prouesse hors du commun et surtout peu compatibles avec leur soi-disant rôle. C’est un monde moyenâgeux, comme souvent dans ce genre de récit, et cela lui confère ce qu’il faut dans le récit pour nous donner un aperçu du climat social et des différences de traitement. Pourtant, il m’apparaît parfois surprenant de voir la compagnie dormir d’un profond sommeil alors que l’heure précédente ils se faisaient attaquer par des goules ou autres monstres sanguinaires.
Cela fausse la crédibilité du récit et m’a troublé à de nombreuses reprises.
Cela a aussi, je crois, été le début d’une lecture chaotique et plus axée sur les incohérences perçues que sur le récit en lui-même.
Et nous savons tous que lorsque le lecteur sort du récit pour n’observer que la forme il n’y retourne pas. Je n'ai pas réussi à me replonger dans l'intrigue, je l'ai suivie avec attention mais sans me sentir vraiment concernée et je pense avoir ainsi raté bon nombre de touches d’émotions ou parfois d’humour, posé par l’auteure.

L'imagination de l'auteure et le scénario mis en place sont intéressants et ont le mérite de sortir un peu du lot. L’histoire ne manque pas de bons éléments accrocheurs, qui n’ont, pour ma part, pas été suffisamment nombreux pour me permettre de passer outre le reste.Hélas donc, pour la fan de Fantasy que je suis, un bon scénario, des illustrations magnifiques et de la grande aventure ne sont rien si je n'accroche pas au style de l'auteure. Et là c'est malheureusement le cas. 

Le monde imaginé est vaste mais les descriptions ne lui font pas suffisamment honneur. Elles sont par trop inégales. Tantôt une image nous frappe l'esprit par la justesse des mots utilisés et l'ambiance mise en place, tantôt cela m'a paru plat et sans couleur. 

Il est dur pour une chroniqueuse de ne pas entrer dans un roman dont on attendait beaucoup. Peut-être est-ce là mon problème. Le synopsis, les illustrations qui entourent ce monde et les détails divulgués petit à petit par l’auteure m'avaient rendue fébrile. Je dois dire aussi que l’utilisation du passé simple n’a pas été non plus la meilleure manière de me tenir en haleine. Cela n’est généralement pas gênant mais associé aux points déjà évoqués cela n’a fait que me bloquer plus encore.
C'est donc malheureusement sur ces points négatifs que je referme le roman. 

Je n'ai pas su être touchée par la plume de l'auteure, cela arrive. Ce qui ne me plait pas ou m'a paru choquant, peut ne vous causer aucun souci si comme certaines autres chroniqueuses vous vous retrouvez de suite emporté par le récit.

Je remercie l'auteure de la confiance qu'elle m'a témoignée en me laissant le découvrir. Qu'elle ne se formalise pas de mon avis qui est jusqu'à présent l'un des rares à ne pas être un coup de cœur.