025 - Terre des loupsPrésentation de l'éditeur

Quand Lorenza Beaumont, reporter de guerre, rencontre Grégory Nashoba, homme d’affaires et expert mondial en Canis Lupus, elle ne se doute pas que sa vie va basculer. Elle découvre la personnalité fascinante de Grégory, dernier descendant d’une puissante lignée amérindienne, au cœur d’une mystérieuse légende.

Un attentat à la bombe décime la famille de Greg et le blesse très grièvement. À sa sortie de l’hôpital, il n’aura qu’une obsession, retrouver les responsables de ce drame.

La journaliste restera à ses côtés et, de Paris en Afghanistan, des hauts plateaux éthiopiens jusqu’aux États-Unis, ils vont traquer ensemble les meurtriers, aidés par leur ami Pierre Bonnefeu, divisionnaire de Police. Entre trafic d’armes et de stupéfiants, mettant leur vie en jeu face à des tueurs avides et sanguinaires, ils affronteront le pire de l’âme humaine.

Les assas

 

sins n’auraient jamais dû s’en prendre à la famille de Grégory, car ils ont réveillé le Gardien de la Terre des Loups, un fauve qui ne connaît ni pitié, ni pardon.

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Dans la vie mouvementée de Gilles Milo-Vacéri, ponctuée d’aventures, de voyages et de rencontres singulières, l’écriture fait figure de fil rouge. C’est dans les mots que Gilles trouve son équilibre, et ce depuis toujours : ayant commencé à écrire très tôt, il a exploré tous les genres – des poèmes aux romans, en passant par le fantastique et l’érotisme – et il ne se plaît jamais tant que lorsqu’il peut partager sa passion pour l’écriture avec le plus grand nombre. 

 

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec les éditions du 38.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

J'adore les héros charismatiques, pétri d'honneur et de noblesse. Et ici Gregory Nashoba en est un bel exemple. 

Multimillionnaire, il reste naturel, magnifique mais surtout il a un côté sauvage et protecteur qui le rend étourdissant. A le rencontrer sous la plume de Gilles Milo-Vaceri on comprend l'engouement du cœur de Lorenza la rebelle pour ce beau mâle. 

Pour cette journaliste de guerre, l'homme est un mystère et un appel au crime. Elle le sent, il la trouble comme personne et ce qu'elle va découvrir de lui n'est pas pour lui déplaire. Et ce, même après cet attentat qui va lui ôter les plus chères âmes de sa vie. 

Nous allons nous retrouver lancés dans une chasse à l'homme digne des plus grands prédateurs. Sa fidélité à ses principes, à sa famille, sa meute va le pousser loin, très loin dans le besoin de vengeance. L'homme, le spécialiste des loups va montrer les crocs et traquer l'ennemi dans sa tanière. Le mâle alpha ne peut laisser ce crime impuni et la présence à ses côtés de Lorenza va nous emporter dans un récit haletant, sombre mais aussi poignant d'émotion. 

Je n'ai pas eu la chance de lire le premier jet de ce roman intitulé "Il ne fallait pas… faire pleurer le loup" mais je reconnais la plume de Gilles et son amour pour cet animal et son "humanité" dans ce roman. 

Greg est un être à part à bien des niveaux, nous le découvrons au fil des pages. Sa relation avec ses loups est magique et le prologue nous donne de nombreux indices sur son origine. C'est un héros comme je les aime, droit, courageux et instinctif. Il me fait penser à Dirk Pitt de Clive Cussler ou encore Gideon Crew de Preston Child. Il a, ce je ne sais quoi, qui le rend fascinant mais surtout il est VRAI. Il se bat pour un idéal personnel et rien ne l'entravera sur sa route. 

Lorenza est par certains côtés son pendant féminin. 

Ainsi ce qui me plaît avec Gilles c'est qu'il nous entourloupe comme de rien. D'un trait de plume il nous fait aimer ses personnages ou les détester vraiment. 

Ce petit juge mesquin et sournois, cette petite fouine baveuse par exemple. On le déteste dès sa présentation et la suite nous pousse à avoir envie de lui botter le train régulièrement. 

Gilles Milo-Vaceri pousse le lecteur à vivre sa lecture. Au travers des descriptions, des lieux ou des caractères, il nous trimballe de Charybde en Scylla, du chaud au froid et ... même si parfois ça énerve, on finit par aimer ça. 

Un autre point qui montre qu'il n'écrit pas sans une bonne préparation c'est la qualité des détails lors des voyages que vont faire les différents personnages. Nous allons parcourir une bonne partie du monde en passant par les Etats-Unis, l'Ethiopie, l'Afghanistan, la Suisse et la France entre autres. A la suite de Greg ou des autres, nous allons expérimenter un jet-lag littéraire. 

Tenus sous tension à partir du moment où Greg aura décidé de sa vengeance le lecteur va passer par de nombreuses émotions. On ne s'ennuie pas un seul instant, le scénario se déroule comme un écheveau de fil de toutes les couleurs qui se croisent, se décroisent et s'entremêlent parfois. L'enquête avance doucement et les révélations qui apparaissent à nos héros nous sont hélas dévoilées avec parcimonie. Cela contribue à maintenir le suspens et à déclencher un sentiment d'appréhension pour la suite des événements. 

Car plus les pages se tournent plus l'on s'attache aux personnages. 

En bref :

Des loups, du mystique et de l'amour tout cela réunit dans un thriller vous pourriez penser que c'est impossible. 

Et bien Gilles Milo-Vaceri l'a fait et sa plume a su toucher plus que mes yeux de lectrice. 

Alpha, Gregory, Aya, Lorenza et tant d'autres. Ses personnages sont l'âme profonde de ce roman. Mais ils sont aussi un appel à ce que la terre a de plus sacré, son cœur, son âme même. 

Qui sommes-nous pauvres fous pour l'oublier ainsi? 

Ce roman a su par la plume de l'auteur me plonger dans un thriller haletant et au scénario complexe mais il a su aller plus loin encore. 

Et pour une fois j’ai eu bien du mal à vous le dire avec des mots. 

Disons qu'il m'a donné une claque violente. Une claque magistrale qui a réveillé une conviction personnelle profonde et que cela m'a troublée énormément. 

Alors oui !! les personnages sont géniaux et attachants. 

Oui !!la course poursuite pour la vengeance est un fil rouge qui rend la tension à son comble à de nombreuses reprises. 

Oui !!  Aussi, il nous fait voyager et découvrir des beautés et des horreurs. 

Il possède tout cela. 

Mais pour moi il recèle plus encore et ce n'est pas Alpha et la Mère Grande qui me contrediront. 

Merci Gilles. C'est peu mais tout est dit. C'est un coup de coeur !!

 

Enregistrer