#Dec07 - La main de l'empereur

Présentation de l'éditeur

 

Rekk n’a pas eu une enfance facile, et sa vie ne le sera pas non plus. Gladiateur puis soldat dans l’armée impériale, il se fait repérer par l’Empereur dans le bourbier des jungles Koushites. Il deviendra son instrument pour soumettre les barbares, puis son bras armé pour toutes les basses œuvres. Un homme haï, craint, dont la renommée ne cesse de grandir. Mais que se passe-t-il lorsque notre propre légende nous échappe ? Car si Rekk a toujours eu un vrai talent pour survivre, ses proches ne peuvent en dire autant…

 

~~~~~~~~~~
Détails sur le produit

Format : Broché
Nombre de pages en édition imprimée : 374 pages
Editeur : Bragelonne
Date de sortie : 26 novembre 2016
Langue : Français
Collection : Fantasy
ISBN-10 :
ISBN-13 : 979-1028101091
Dimension du produit : 15,3 x 2,6 x 23,7 cm

Prix : 20.00€
Autre(s) format(s) : Numérique 1506 KB
ASIN : B01M6ZHNEU
Prix : 12.99 €

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Olivier Gay est né en 1979. Révélé par ses romans policiers et jeunesse, il n'en est pas moins un grand lecteur de Fantasy et un admirateur inconditionnel de David Gemmell, G.R.R. Martin et Robert Jordan. Après les Epées de glace, récit impitoyable à l'image de son héros - violent, cruel, mais profondément humain -, la Main de l'Empereur prend place dans le même univers.

 

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec les éditions Bragelonne et le forum Au Boudoir Ecarlate.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

 

Rekk est un personnage surprenant par la profondeur de sa noirceur et en même temps cette naïveté lumineuse.
C'est tout le contraste de son regard si sombre et de son sourire si éblouissant.
Il encaisse, il encaisse encore et le lecteur se demande si à chaque fois on ne frôle pas le point de rupture. Surtout que nous nous doutons que les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être sur divers points. Certaines morts semblent trop pleines de coïncidence pour ne pas avoir été préméditées. Et c'est là que l'on subit, tout comme Rekk le sombre, le machiavélisme de l'auteur.

Rekk, lui, le subit par son rôle de héros. Et nous lecteurs, par cette envie de comprendre où Olivier Gay nous mène par ces actions et décisions.

J'avais découvert sa plume dans son dernier jeunesse "faux frère, vrai secret" avec joie et humour. Ici je découvre une plume plus sombre mais tout aussi intéressante. Elle est fluide, sensible aussi mais surtout pleine de contradictions. Tantôt dans l'action, tantôt dans le sentiment elle sait à chaque fois se poser pour nous tenir sous sa coupe.

C'est un bel opus de Fantasy que je découvre la et savoir que je retrouverai Rekk dans les épées de glace prochainement me laisse un sentiment d'impatience.
Bon en même temps lol cela me spoile aussi le fait qu'il ne lui arrivera rien de "trop" fâcheux dans cette série. Mais vu les débuts ce n'est pas pour autant qu'il va vivre sereinement.

L'empereur Bel 1er est lui aussi un personnage qui m'a marqué. Il est jeune et déjà empli de pouvoirs. On se demande parfois si sa vivacité d'esprit et sa rouerie sont innées ou bien façonnées par son destin. Il est particulièrement intéressant comme personnage pour ce qu'il montre et surtout ce qu'il cache.
D'autres personnages vont prendre petit à peut une place prépondérante dans le récit et parfois la vie de Rekk.
Bishia, Dareen, M'Bao sont autant de personnages charismatiques que j'ai adoré côtoyer tout au long de ce premier tome et que j'attends pour certains de retrouver dans la suite.
Scènes de batailles sanglantes, de combat dans la jungle, d'émotions aussi il y a de tout dans ce roman et la plume d'Olivier Gay a su nous plonger dans son univers sans trop faire d'effort tellement tout se déroule comme un fil d'Ariane. On les suit sans s'en rendre compte et on aime ça.

En clair et en bref ce premier tome est une tuerie, à tous niveaux vous vous en rendrez compte mais ...
Il y a un mais qui ne surprendra pas celles et ceux qui me côtoient sur Facebook, c'est cette fin !!!!

C'est quoi cette fin là? Ces dernières lignes qui viennent nous plonger dans le désarroi alors que nous allions refermer le sourire aux lèvres la dernière page. Ces dernières lignes qui chamboulent tout un état d'esprit, qui mettent la rage au cœur et la boule au ventre???

Oui, hein c'est quoi cette fin à la fin!!!!

Je ne portais pas dans mon cœur certain personnage déjà avant mais là ma liste se rallonge et ma rancœur s'envenime. Quelle cruauté Olivier Gay pour ton pauvre lecteur qui va devoir attendre le tome 2 pour retrouver son héros, Rekk le magnifique, mais aussi Rekk le naïf.

Il n'aura au final que peu changé au fil des pages, nous comblant de sa bravoure, de ses états d'âme et de son humanité. Mais sa colère sous-jacente est comme un cobra prêt à mordre, aux aguets et j'espère vraiment qu'il ouvrira les yeux rapidement.
Sur ce je vais m'arrêter là sinon ma frustration va me faire en dire trop.
Sachez donc que c'est, outre un écrin magnifique avec l'illustration de la talentueuse Magali Villeneuve, une pépite à découvrir, mélange de Gladiateur et d’Alexandre le Grand. Un péplum écrit dans le sang et la guerre, un roman magique qui vous emportera dans les contrées lointaines de Kouch.