_Oct5___Sorciere_malgre_ellePrésentation de l'éditeur

 

SURPRISE ! Assia, 19 ans, apprend qu’elle est orpheline en rentrant de pension après 5 ans sans nouvelles de sa famille.

Adieu les rêves d’études universitaire, il va falloir trouver un job et vite ! Heureusement, des amis vont l’aider à y voir clair dans le passé de sa famille... et de la ville dans laquelle elle va devoir construire sa vie.

 

~~~~~~~~~~
Détails sur le produit

Format : Broché
Nombre de pages en édition imprimée : 410 pages
Editeur : Castelmore
Date de sortie : 17 février 2016
Langue : Français
Collection : Semi-Poche Sent
ISBN-10 : 2362311651
ISBN-13 : 979- 2362311659
Dimension du produit : 14,5 x 3 x 21,3 cm
Prix : 13.90 €
Autre(s) format(s) : Numérique 3116 KB
ASIN : B0182GTVDU
Prix : €

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

Née en Normandie, Méropée Malo est venue à Paris pour ses études. Enfant, elle rêvait d'être découvreuse de licornes ou goûteuse de tartes au chocolat, mais voilà... elle est fonctionnaire. Nourrie de mythologie grecque, de littérature jeunesse et de séries télé, elle offre avec Sorcière malgré elle son premier roman.

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture personnelle.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Assia est une jeune femme pour qui la terre s'arrête de tourner un matin d'été alors que cela aurait dû être des retrouvailles pleines d'émotion. 

Sa tristesse, sa solitude même semble transpirer des pages du livre sous la plume de Méropée Malo. 

En fait il ne m'a fallu que quelques pages pour me sentir à l'aise dans ce roman et m'y jeter à cœur perdu. 

Assia nous touche, nous émeut et nous énerve aussi en même temps. Même si l'on peut comprendre parfois ses espoirs et ses déceptions, ses envies de bonheur et ses responsabilités, on a du mal à accepter sa manière de gérer tout ça. 

Je ne la décrirais pas comme caractérielle mais cependant elle n'est pas non plus une potiche sans saveur. Elle est jeune et se laisse parfois un peu emportée par ses émotions. La situation lui donne des excuses : orpheline depuis huit ans lorsqu'elle l'apprend seulement, une maison immense à entretenir sans moyens, un amour parfait avec le seul qu'il aurait fallu éviter ... Rajoutons à cela une ascendance qu'elle a du mal à accepter et qui a aussi du mal à lui échoir cela fait beaucoup pour une seule personne. 

Pourtant j'ai adoré la plume de Méropée Malo justement pour tout cela. Parce qu'Assia ne se découvre pas sorcière comme ça d'un claquement de doigt, que l'apprentissage est long et parfois laborieux et que comme si cela ne suffisait pas le destin mettait sur sa route un homme magnifique mais pourtant inaccessible selon ses propres critères. 

Car Alec est tout sauf le bad boy que l’on croise habituellement dans les romans. Il est attentionné, doux et charmant au point que notre première impression, par habitude, va être « trop beau pour être honnête ». Et puis on se rend compte que, oui il a des secrets, mais oui aussi il est clean, a des sentiments sincères et semble franc du collier. Bien entendu il a aussi son caractère qui parfois va faire des étincelles frotté contre celui d’Assia mais c’est là encore un point qui rend ce roman presque réel.

On n'entre pas dans la destinée de l'héritière des Raeven comme dans un roman superficiel. L'auteure nous pousse à suivre page après page la vie d'Assia car ce n'est qu'ainsi que nous pourrons, tout comme elle, découvrir de quoi demain est fait mais aussi peut être de quoi a été fait ce passé qui lui a ôté ce qui lui restait de famille. 

Beaucoup de questions se posent sur sa maman et sa tante, sur leurs pouvoirs, leurs vies dans ce lieu où la famille semble avoir autant de ramifications. 

Et puis d'autres aussi sur les Forsythe l'Autre famille d'Ysmans et leur querelle ancestrale. 

Les informations que l'auteure distille au compte-goutte nous permettent de ne pas nous ennuyer un seul instant. Et même si j'ai tout d'abord eu du mal avec Alec pour son côté trop parfait j'ai apprécié à la longue sa ténacité, mais surtout sa pugnacité et sa fidélité. Ce que nous apprenons sur lui et sa famille me pousse à ne pas tarder beaucoup avant d'attaquer le tome 2. 

J'ai trouvé cependant que le final du tome 1 ne nous laissait pas suffisamment un sentiment de frustration ;). Méropée n'est pas une auteure sadique avec ses lecteurs,  c'est par cela qu'elle surprend aussi.
Alors si vous voulez de la magie, des paysages magnifiques, des personnages attachants et de nombreux secrets, je pense que vous pouvez sans problème vous lancer dans la destinée de l’héritière des Raeven.

 


~~~~~~~~~~
Où le trouver ?