#Sep5- Tant que dure ta colere

Présentation de l'éditeur

 

Au nord de la Suède, à la fonte des glaces, le cadavre d'une jeune fille remonte à la surface du lac de Vittangijärvi. Est-ce son fantôme qui trouble les nuits de la procureure Rebecka Martinsson ? Alors que l'enquête réveille d'anciennes rumeurs sur la mystérieuse disparition en 1943 d'un avion allemand dans la région de Kiruna, un tueur rôde, prêt à tout pour que la vérité reste enterrée sous un demi-siècle de neige...

Après Le sang versé et La piste noire, Asa Larsson, nous entraine une fois encore dans une intrigue aussi complexe qu'envoutante, où elle dissèque les recoins les plus obscurs de l'âme humaine.

 

~~~~~~~~~~
Détails sur le produit

Format : Broché  
Nombre de pages en édition imprimée : 336 pages
Editeur : Albin Michel
Collection : Litt. Générale
Date de sortie : 2016
Langue : Français
ISBN-10 : 2226323996
ISBN-13 : 978-2226323996
Dimension du produit : 22.4*2.5*15.5cm
Prix : 20.00 €
Autre(s) format(s) : Numérique 735 KB
ASIN : B01J3O1E80
Prix : 13.99€

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

Asa Larsson a grandi à Kiruna, au-dessus du cercle polaire arctique, où se déroulent tous ses romans. Avocate comme son héroïne Rebecka Martinsson, elle se consacre désormais à l écriture.
Devenue l auteur de romans policiers la plus estimée des Scandinaves, elle compte désormais des millions de lecteurs à travers le monde.
Déjà publiés chez Albin Michel : Le sang versé et La piste noire.

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec Babelio et les éditions Albin Michel.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Je  ne connaissais la plume d’Asa Larsson que dans un roman jeunesse (Pax les ténèbres avancent sorti aux éditions Slalom). Je l’avais apprécié mais je pense que je n’avais alors pas découvert l’étendue de son registre.
Dans ce thriller, elle nous plonge, c’est le cas de le dire, puisque les victimes sont décédées lors d’une sortie plongée, dans une région perdue du nord de la Suède avec ses villages retirés quasi mort en hiver et emplis de touristes l’été.
Avec des phrases courtes, parfois saccadées elle nous dépeint une atmosphère lourde et renfermée.
C’est l’hiver, la neige est tombée drue et a recouvert les paysages. Petit à petit cependant la nature reprend ses droits avec la fonte des glaces et c’est alors que sera retrouvé le cadavre de Wilma, une des deux jeunes disparus à l’automne précédent.
L’enquête va, sur la présomption d’un rêve de la procureure prendre des proportions surprenantes.
Qui croirait à ses rêves surtout lorsqu’ils nous parlent et viennent sous les traits de la victime nous annoncer qu’ils ne sont pas morts là mais ont été déplacés ?
Pourtant les faits viennent corroborer le rêve et le roman devient à la fois thriller sombre et récit fantastique.
Car l’auteure a su donné un tournant surprenant et fantastique à l’enquête en y intégrant le témoignage de Wilma. Témoignage post-mortem pourrait-on dire car nous vivons au travers son regard de décédée les réactions des autres personnages. Elle les suit, les poursuit, les hante même et en profite pour nous faire partager ses visions.
Cela permet, sans nous octroyer un suspens insoutenable non plus, de le garder tenu de bout en bout ou presque. Car des soupçons pèsent rapidement sur certains membres de la communauté.
Asa Larsson a d’ailleurs très bien su nous montrer les inconvénients de ces petites bourgades où tout le monde se connaît, se mêlent de tout et ne sait pas garder un secret. Ce que cela peut entraîner parfois de conséquences néfastes à l’enquête mais hélas aussi à certains protagonistes est là aussi mis en exergue et montrer du doigt.
Les relations tendues de certains personnages apportent elles aussi leur lot de complications pour l’enquête et le lecteur va se demander si nous réussirons à envoyer les coupables en prison tant tout semble se liguer contre les enquêteurs pour faire capoter l’enquête.

Et lorsque le passé semble ressurgir pour être la cause de tout, le lecteur se pose encore plus de questions.
Cela donne un roman prenant, une plume fluide et un récit qui nous emporte avec lui sans nous lâcher un seul instant. Je regrette cependant que Simon ait été un peu oublié dans l’histoire et que seule Wilma ait été réellement mise en avant.

Je vais donc continuer à suivre cette auteure et ce dans n’importe quel genre de récit qu’elle voudra bien écrire car elle sait tenir en haleine son lecteur, le plonger dans le récit et l’ambiance particulière de ces pays nordiques.

Le seul bémol sera linguistique car la lecture de tous ces noms suédois et imprononçables pour la petite française que je suis m'ont donné un peu de fil à retordre mais aussi là encore une sensation de dépaysement bienvenu.

 

~~~~~~~~~~
Où le trouver ?