#Aou1 - Yzé et le palimpsestePrésentation de l'éditeur

Ambre Delage est une lycéenne lambda. Orpheline de père et de mère, elle vit chez sa tante Lucy qui l'élève depuis sa naissance. Un soir, un événement dépassant l'entendement va brusquement la jeter dans un tourbillon de révélations qu'elle était loin d'imaginer. Dès lors, pour la jeune fille tout bascule. Il faut fuir. Fuir sa vie tranquille, fuir son identité. Mais qui est-elle vraiment ?

 

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Florent Marotta est né dans la Loire en 1976. Après une première carrière sous les drapeaux où il passe successivement de soldat à officier de police judiciaire, il œuvre maintenant au sein d'une mairie. Son amour pour l'écriture le pousse à composer des fictions sous forme de thriller ou de fantasy. Le Visage de Satan nous permet de retrouver Gino Paradio, son personnage fétiche, pour un thriller délicieusement satanique... Avec Yzé et le palimpseste, Florent nous ouvre les portes de son imaginaire.

Retrouvez Florent Marotta sur son site ou sur sa page Facebook.

Le Visage de Satan, selon la méthode Vogler

Entretien avec Florent Marotta

On en parle : Le Visage de Satan, Yzé et le palimpseste

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec le forum Au Cœur de l’Imaginarium et les éditions Taurnada.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Comme chaque fois que je découvre un auteur ou un roman de cette maison d’édition, je suis de suite ravie de ma lecture et cette fois encore ne fait pas exception.

Avant de débuter Yzé et le palimpseste, j'ai voulu, sur les conseils de l'auteur, découvrir la nouvelle Fall. Celle-ci se déroule 16 ans auparavant et a le mérite de nous en apprendre un peu plus sur les Wicce, les Magis et la Fédération de la Lumière. Le lecteur peut bien entendu passer outre cette nouvelle et ne pas se sentir floué dans la lecture du roman car la plume de Florent Marotta se suffit à elle-même pour nous plonger dans son monde.

Florent Marotta, que j’ai découvert dans son thriller ésotérique « Le visage de Satan » m’entraîne cette fois dans la fantasy et avec elle ses meilleurs ingrédients :
- une héroïne que rien ne prépare à un changement radical dans sa vie, en état de choc et tellement abasourdie qu’elle semble immunisée contre la surcharge d’émotions et d’événements nouveaux qui vont lui être assénés
- des ennemis multiples, ignobles et sournois, aux motivations diverses dans la méchanceté mais un but commun : la débusquer !
- et enfin un personnage un peu en marge qui nous est présenté dès le départ de façon à laisser le lecteur dans l’expectative : ami ou ennemi ?
Seul l’avenir vous le dira, l’avenir et la suite de votre lecture bien évidemment !
Pour ma part ce sera motus et bouche cousue !! Sachez cependant que son charisme, son côté sombre et sa quête de vengeance m’ont de suite plu

Ambre a 16 ans et vit en compagnie de sa tante depuis la mort de ses parents. Depuis peu elle éprouve des douleurs lancinantes au crâne mais surtout elle entend des voix. Déjà que sa tante est du genre ultra-protectionniste, elle décide de lui cacher cette information pour ne pas la voir s'inquiéter plus avant. Mais des événements sombres vont venir ternir cette petite vie simple et monotone et changer le destin d'Ambre mais aussi son passé.

Plusieurs histoires en lien les unes avec les autres (mais enchevêtrées à quel niveau nous le découvrirons seulement petit à petit) vont nous propulser dans la Nova Lugdunum, la ville Magis ou bien le village Wicce.
Au travers de ces différentes visions nous en apprendrons de plus en plus sur leurs différences, leurs points communs et surtout l'origine de leur inimitié.
Chaque chapitre est rondement mené et ce, de main de maître, car l'auteur a su nous faire passer de l'un à l'autre tel le metteur en scène lors d'un film d'action.
Un événement nous laisse le coeur en suspend d'un côté de l'action et voilà qu'un point commun nous transporte ailleurs grâce à lui. J'ai eu dans ces moments là, la vision d'un enchevêtrement d'images, d'un fondu parfaitement orchestré.
Si l'on y rajoute un scénario intrigant, des personnages complexes et parfois atypiques, et un grimoire qui en dit plus que l'on ne le suppose et vous voici pris dans ses filets.

J'ai beaucoup aimé aussi ces petits indices, insignifiants sur le moment mais qui reviennent vous titiller l'oreille à la lecture d'un passage particulier du roman. Tout comme pour Yzé et sa lecture du grimoire, ils vont nous interpeller doucement en nous laissant ensuite nous faire notre propre idée de leurs significations jusqu'à ce que l'auteur nous apporte LA vérité. Une très bonne manière de faire que j'ai apprécié tout au long du roman et que le genre fantasy permet d'utiliser avec bonheur et magie.

La manière quasi scénaristique qu'a l'auteur aussi de nous laisser sur une scène clé et de nous transporter ensuite via une sorte de fondu enchaîné vers une autre est vraiment intéressante.
Et lorsque les différentes factions vont se retrouver face à face, beaucoup d'informations vont nous etre divulguées ou juste énoncées.
Et c'est là encore un point fort de ce roman. Nous vivons au travers d'Yzé et même si nous avons la possibilité de découvrir certains plans adverses au travers des passages ennemis, l'auteur a su plonger le lecteur et Yzé dans une frustration jusqu'au dernier instant. Quelle est cette prophétie dont parle Ashashell? En quoi concerne-t-elle Yze?
Pourquoi tous les personnages importants semblent-ils au courant et ne lâchent-ils rien en notre présence?
Cela permet un final frustrant et à la fois intéressant pour la suite qui devient alors plus que nécessaire.
Je remercie les editions Taurnada qui, quelles que soient les genres dans lesquels elles me plongent savent à chaque fois me satisfaire et me donner envie de le suivre à nouveau.
Florent Marotta signe la après son thriller ésotérique un début de série fantasy vraiment prenant et typique du genre. Yze va vous emmener loin et surtout vous plonger dans une magie des quatre éléments pleine de règles à transgresser pour évoluer mais aussi de nouvelles amitiés controversées et peut être inquiétantes pour la suite.

J'ai donc hâte de lire le tome 2 et de retrouver Yze, Isobel, Isaaac et les autres dans cette quête de la vérité mais surtout cette lutte contre l'adversité et le fanatisme religieux.