#Juin4- Orages

Présentation de l'éditeur

 

Si vous éleviez seule une fille de seize ans et que votre petit ami devenait trop encombrant, refuseriez-vous un travail et une belle maison dans un village de carte postale où tout le monde semble prêt à vous aider ? Il est probable que non. Pourtant, vous auriez tort ! Les nuits d'orage peuvent s'avérer mortelles pour qui ne sait pas lire entre les lignes du présent et celles d'un passé enfoui depuis plus d'un siècle dans un cahier d'écolier jauni et écorné.

~~~~~~~~~~
Détails sur le produit

Format : Poche
Nombre de pages : 268 pages
Editeur : Editions Taurnada
Date de sortie : 21 mars 2016
Langue : Français
Collection : Thriller
ISBN-10 : 2372580167
ISBN-13 : 979-2372580168
Dimension du produit : 18*1.8*11 cm
Prix :9.99€
Autre Format : Numérique 739 KB 
ASIN : B01BMN43FQ
Prix : 4.99€

 

~~~~~~~~~~
Biographie de l’auteur

Passionnée de littérature depuis l'adolescence, Estelle Tharreau parcourt les genres, les époques et les pays au fil des auteurs qu'elle rencontre. De cet amour de la littérature est née l'envie d'écrire. Il aura fallu attendre l'âge de 40 ans avant qu'elle tente cette aventure. Ayant travaillé dans le secteur public et privé, elle vit actuellement en Franche-Comté où elle partage son temps entre sa famille et l'écriture.

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec les éditions Taurnada et le forum Au cœur de l’Imaginarium.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

J'ai débuté cette lecture dans l'optique de lire un thriller. Connaissant déjà les éditions Taurnada au travers du roman de Mehdy Brunet "Sans raison" un vrai coup de poing niveau émotions je me suis lancée cette fois encore avec enthousiasme dans ma lecture. 

Et c'est là aussi une belle surprise !
Car cette fois encore le thriller de base n'a pas lieu d'être aux Editions Taurnada. Ici le roman possède toujours plusieurs fenêtres vers l'imagination. Et la part de fantastique qui pénètre cette fois dans le thriller nous emporte sans effort avec elle. 

Attention ici fantastique aurait plutôt une connotation de légende, malédiction car des faits semblent se répéter au petit village de Sauveur. Et ces faits ne sont hélas pas des plus joyeux. 

Lorsque Béatrice, jeune mère célibataire en galère amoureuse décide de répondre à cette annonce attrayante de comptable au petit village de Sauveur, elle ne s’attendait pas à ce que cela chamboule toute sa vie et celle de son adolescente de 16 ans, Celia.
Autant le village semble accueillant avec ses villageois sympathiques et jovials, autant la vie ici semble calme et sereine.
Mais ne dit-on pas qu’il ne faut pas réveiller l’eau qui dort ? Et c’est ce que Béatrice va faire sans trop le vouloir en essayant de comprendre l’inimitié d’un seul et unique habitant du village à son encontre.
De son côté, Celia n’est pas en reste avec la découverte d’un journal défraîchi et écorné qui va la plonger dans un drame datant du début du siècle et qui semble apporter son lot de désolation à la petite ferme dans laquelle elles ont emménagée.

C’est ainsi que la mère et la fille sans vraiment se concerter, ni s’en ouvrir l’une à l’autre afin de s’entre-protéger, vont-elles enquêter sur les histoires sordides qui ont touché les environs et particulièrement des jeunes filles de 16 ans.

Béatrice est une maman célibataire dont la vie amoureuse n’a été que débandade et échecs  Trop naïve pour voir le sale mec derrière la façade mensongère du mec amoureux, elle va d’histoire en histoire et de rupture en déception. Cette fois-ci elle n’en peut plus et décide qu’elles doivent repartir de zéro et pourquoi pas dans cette petite bourgade sympathique et chaleureuse de Sauveur.
Un nouvel emploi, une maison de fonction, des villageois un peu curieux mais somme toute agréables et solidaires, voilà de quoi la changer. Mais c’est compter sans la disparition brutale de sa prédécesseuse et de sa fille de 16 ans.

De son côté Celia a 16 ans. Déménager de la ville pour une bourgade de campagne est pour la jeune adolescente moderne et fashion le départ chez les ploucs. Mais elle fera contre mauvaise fortune bon cœur car cette ado un brin rebelle sait aussi les sacrifices que consent régulièrement cette mère un peu paumée mais tellement attachante. La voici donc à se faire de nouveaux amis dans ce lycée plutôt moderne pour le coin et à découvrir assez tôt quelques secrets d’alcôve.
Et lorsque par-dessus ces mystères familiaux, elle trouve dans une caissette en fer le journal de Marthe, jeune femme ayant vécu à la ferme au début du 20e siècle, les secrets deviennent mystères, les morts, meurtres.

Nous avons donc ici un scénario à deux voix. L’une est celle de la mère qui suit son propre chemin pour découvrir les exactions commises dans ce village pourtant si accueillant de prime abord. Et l’autre, celle de la fille, aidée de ses camarades, qui veut découvrir pourquoi une jeune fille de son âge aurait envisagé le suicide alors qu’elle était aimée et soutenue par sa mère, mais surtout comment un journal de près de 100 ans pourrait lui apporter des réponses du passé.
Cette façon de faire nous plonge dans le bonheur total car connaître ainsi les différents éléments nous apporte le sentiment d’en savoir plus mais nous plonge aussi dans l’expectative et le doute. Depuis bien longtemps je n’avais lu de roman qui me plonge ainsi dans les affres des tergiversations nocturnes une fois la lumière éteinte. Qui a fait quoi, tué qui, comment? Pourquoi ? Voilà ce qui me fait me retourner dans le noir de la même façon que nos deux héroïnes dans leur jolie fermette.

C’est ainsi pour le lecteur le début d'un suspens machiavélique que l'auteure, Estelle Tharreau nous présente magistralement sous leurs deux points de vue. Qu'elles viennent de Béatrice ou de sa fille, les informations découvertes sur les événements du passé vont les plonger dans le doute. Et si ce gentil petit village si accueillant et solidaire n'était en fait qu'un leurre. 

L'ambiance à partir de ce moment va monter crescendo vers un suspense haletant et telle la lourdeur de l'air qui présage de l'arrivée l'orage, nous sentons monter l'angoisse et la curiosité. 
Orage, qui comme l’entend le titre même du roman va nous apporter à la fois les réponses à toutes nos questions, le soulagement ou la peine mais surtout un épilogue vraiment surprenant car quoique vous ayez imaginé, vous serez surpris et éberlué par ce scénario complexe et terriblement bien ficelé.
C’est donc encore une fois une lecture magnifique chez Taurnada que je vous conseille vivement.

 

~~~~~~~~~~
Où le trouver ?