quand-la-mort-nous-separe,-episode-2-599230-250-400Présentation de l'éditeur:

 

« Ce silence oppressant... Ce sentiment de ne pas exister, de n'être rien… Je ne dors jamais, je reste éveillée jour et nuit à observer la vie des autres, le temps s’étire et n'en finit pas. Je sais que je suis morte depuis des siècles... Je me rappelle... Je donnerais n'importe quoi pour rejoindre la lumière... J'ai tout essayé pour y parvenir. Mais je reste là, entre ces murs, prisonnière de cet enfer.

Timaël est arrivé dans cette maison, dans ma vie, il y a deux ou trois ans, je ne m'en rappelle plus, le temps n'a plus vraiment d'importance pour moi. Ce fut mon rayon de soleil dans les ténèbres... Je l'aime... Plus que tout, je l'aime...
Mais il ne sait pas que j'existe. Ne connaît pas la force de mon amour pour lui... »

~~~~~~~~~~
Détails sur le produit

Format : Kindle
Taille du fichier : 890 KB
Nombre de pages : 54 pages
Editeur : L’ivre-Book
Date de sortie : 17 avril 2015
Langue : Français
ASIN: B00W7AW450
Prix : 1.49 €

 ~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

L.S.Ange, née à Lyon le 18 aout 1975, vit dans la région lyonnaise, passionnée de lecture érotique et de bit-lit elle passe des heures à lire et écrire. Elle consacre le reste de son temps à sa deuxième passion: la photographie. C'est elle qui réalise toutes ses couvertures de livres. C’est une grande romantique, elle croit toujours à l'amour le vrai avec un grand A .... et elle l'a trouvé en la personne de Didier de Vaujany :)

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec son auteure.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Attention si vous n'avez pas lu le premier épisode, il y a risque de spoil.

Nous retrouvons Adelice dans sa solitude nouvelle après le départ de Timaël. Son cœur saigne et son corps le réclame toujours mais elle a fait ce qu'elle pense le mieux pour eux en l'éloignant de cette maison.
Pourtant la venue d'un nouveau locataire ténébreux et démoniaque va chambouler toutes ces certitudes. Car les révélations qu'il va lui faire et la proposition qu'il va lui soumettre vont en un instant la faire basculer dans le désarroi.

Adelice est de nouveau seule après le départ de Timaël. La maison est restée vide et silencieuse pendant presque un an. Une période difficile pour Adelice qui a connu à nouveau l'amour et la compagnie. Sa seule consolation, qu'il vit heureux quelque part, sans elle, mais heureux.
Alors quand débarque ce mystérieux Alastor qui la voit et  lui annonce de terribles nouvelles de Timaël, elle n'en mène pas large. Quand il lui fait une proposition en échange de son âme nous nous retrouvons dans une situation digne de Faust.
Je me suis sentie mal à la lecture de ces passages tellement l'ambiance paraissait pesante. La plume de L.S Ange est diabolique. En quelques mots elle fait ressentir au lecteur les atermoiements du coeur d'Adelice et s'interroger sur cette proposition.
Vous avez vu le film proposition indécente avec Demi Moore ? Ici Alastor ne parle pas d'argent mais de sentiment et d'humanité. C'est presque pire et indubitablement beaucoup plus éprouvant pour Adelice de choisir.

J'ai détesté Alastor dès son entrée en scène. Pas seulement pour son rôle dans la suite mais simplement de part sa présence. Il m'a hérissé le poil dès le début. Est-ce un effet de la plume de L.S Ange? Assurément.
L'humour n'est cependant pas absent de cet opus. La cohabitation entre Adelice et Alastor apporte de bons moments aussi.
Et puis Alastor sait nous surprendre parfois avec des gestes galants ou des réflexions attentionnées pour presque aussitôt reprendre un air hautain ou au contraire douloureux. Ses choix vestimentaires pour Adelice ne sont pas sans nous énerver aussi elle et moi. Par d'autres côtés on oublie sa nature particulière pour ne voir qu'un homme parmi les autres. Pourtant on finira par se poser un certain nombre de question sur lui. Car il semble avoir des secrets qui ne sont pas que les siens.
Adelice et lui sont liés on le sent, le tout est de savoir jusqu'à quel point.

Bien plus sombre que le premier, plus dérangeant aussi par son côté choix difficile ce deuxième opus est une suite largement réussie du premier. Ce qui me laisse à penser que si cela continue ainsi le troisième va être abomiffreux.